Lille

Services

La PME Enygea continue à se diversifier et vise l'international

Par Élodie Soury-Lavergne, le 23 juin 2017

À Wambrechies, le loueur de sanitaires mobiles Enygea poursuit sa croissance en se lançant dans les toilettes sèches et en se déployant en France, comme à l'international.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Installée à Wambrechies, près de Lille, la holding HM Finance est devenue Enygea en janvier dernier. Un changement de nom qui était devenu aussi nécessaire qu'évident pour le dirigeant, Hervé Montagne : « HM Finance est une holding de reprise qui a vu le jour en 2007, lorsque j'ai racheté la société valenciennoise WC Loc. Aujourd'hui nous sommes propriétaires de plusieurs sociétés spécialisées dans la location de sanitaires mobiles en France pour les chantiers et l'événementiel : il n'y a rien de financier là-dedans. Nous voulions un nom qui colle davantage à l'activité ».

15 à 20 % de croissance par an

C'est donc sous cette nouvelle identité qu'Enygea va poursuivre son développement, tant en mode croissance externe que croissance organique. La société, qui réalisait en 2016 un chiffre d'affaires de 21 millions d'euros, avec 150 ETP, affiche « une croissance de 15 à 20 % par an », explique le dirigeant, qui affirme par ailleurs être « rentable », sans donner de chiffres mais en précisant toutefois : « Nous dégageons du résultat qui nous permet de payer notre dette et de financer la croissance, mais les dividendes, je ne sais pas ce que c'est ! ». Enygea appartient à 80 % à la famille d'Hervé Montagne et à 20 % à des investisseurs qui changent tous les cinq ans. « Depuis 5 ans, les cadres salariés possèdent également 1,5 % du capital », ajoute le dirigeant.

De la croissance externe pour mailler la France

« En dix ans, j'ai racheté une dizaine de sociétés sous forme de fonds de commerce ou de parts sociales », explique Hervé Montagne. L'objectif ? Mailler la France. « La croissance externe nous permet de gagner du temps sur des zones nouvelles : c'est plus simple de reprendre une structure existante plutôt que de tout créer de A à Z », souligne le dirigeant. Aujourd'hui Enygea couvre les trois quarts de la France : « Il nous manque PACA, Midi-Pyrénées, Lyon et Strasbourg », précise Hervé Montagne. Celui-ci cible essentiellement des TPE, sur des métiers qui correspondent au coeur de cible. « Dès qu'une société que nous rachetons présente des métiers non stratégiques pour nous, nous nous séparons de ces derniers », tranche le dirigeant.

De la croissance organique

Depuis 2007, la croissance externe a représenté 50 % du développement d'Enygea. La holding mise donc l'autre moitié sur la croissance organique : « Nous avons un savoir-faire sur les deux modes de croissance. Quand il n'y a pas d'opportunités de croissance externe, nous ouvrons de nouvelles agences, des dépôts ou nous lançons de nouveaux produits », explique le dirigeant. Une agence est actuellement en cours d'ouverture à Bordeaux et la holding lance également un nouveau produit cette année : les toilettes sèches. « Ce nouveau produit nous permet de répondre à une demande des clients et de nous afficher comme le partenaire complet des toilettes mobiles », explique Hervé Montagne. Il précise : « Les toilettes sèches sont aujourd'hui gérées par de petites entreprises, c'est plus de l'amateurisme qu'autre chose... Nous voulons industrialiser ce produit, de la conception jusqu'à la gestion des déchets ». Selon lui, le marché des toilettes sèches représente 2 millions d'euros en France et moins de 10 % du marché de l'événementiel. « L'idée est d'aller chercher 10 % des parts de marché », indique-t-il.

Se développer à l'international

« Nous avons acquis un savoir-faire et nous capitalisons à présent sur celui-ci en le dupliquant » : c'est la vision stratégique d'Hervé Montagne pour ces prochaines années. Une duplication du concept qui ne se fera pas qu'en France, mais aussi à l'étranger. Enygea a d'ailleurs mis un pied au Portugal, il y a quatre ans, avec le lancement d'une filiale suite à une opportunité. « Nous pensions au départ y envoyer notre matériel usagé en France pour lui donner une deuxième vie là-bas, mais nous y avons enregistré une croissance plus soutenue que prévu. Aujourd'hui nous faisons donc l'acquisition de matériel neuf pour ce pays », indique Hervé Montagne. WC Loc Portugal réalise aujourd'hui un chiffre d'affaires de 600.000 euros, avec dix salariés. Enygea a maintenant des vues du côté de l'Espagne et de la Belgique. Selon le dirigeant, de premiers contacts sont noués et devraient se concrétiser ces deux prochaines années. Ce développement à l'international passera, lui aussi, par des opérations de croissance externe.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition