Hauts-de-France

Textile

Interview "La marque Textile Valley sera un outil de communication pour les entreprises textiles des Hauts-de-France"

Entretien avec Olivier Ducatillon, président de l’Union des Industries Textiles et Habillement Nord

Propos recueillis par Jeanne Magnien - 22 juin 2021

Sous l’impulsion de son président Olivier Ducatillon, l’Union des Industries Textiles et Habillement (UITH) Nord lance la nouvelle marque régionale Textile Valley. Un étendard dont tous les acteurs du textile régional sont invités à s’emparer, pour mettre en avant la vitalité de la filière.

Olivier Ducatillon, dirigeant de Lemaître Demesteere, spécialisé dans l’ennoblissement du lin, est également président de l’Union des industriels du textile des Hauts-de-France.
Olivier Ducatillon, dirigeant de Lemaître Demesteere, spécialisé dans l’ennoblissement du lin, est également président de l’Union des industriels du textile des Hauts-de-France. — Photo : Lemaître Demesteere

Pourquoi lancer la marque régionale Textile Valley aujourd’hui ?

Olivier Ducatillon : Quand j’ai été élu à la présidence de l’Union des Industries Textiles et Habillement (UITH) Nord il y a deux ans, c’était avec une double ambition : accompagner les entreprises textiles quel que soit le contexte, et parvenir à faire travailler tous les acteurs régionaux ensemble. Avec le Covid, cet objectif est devenu encore plus pressant. La pandémie a évidemment été très dure pour tout le monde, mais on n’a jamais autant entendu les mots "ensemble", "solidarité", "collectif" que ces derniers mois. Le plan de relance soutient une quinzaine de projets textiles dans la région, cela contribue donc à créer une dynamique nouvelle, avec de belles thématiques comme la relocalisation, l’usine 4.0, l’investissement. Nous n’avons pas voulu laisser le soufflé retomber mais, au contraire, pousser cet élan encore plus loin et mettre davantage la filière en lumière au travers de cette nouvelle marque régionale, "Textile Valley".

Qui est concerné par cette nouvelle bannière ?

O.D. : Nous voulions surtout éviter de créer un nouveau label contraignant, ou un nouveau club fermé. Tout le monde peut se revendiquer de Textile Valley : la seule cotisation demandée, c’est la fierté d’appartenance à cet écosystème régional fabuleux. Dans les faits, nous nous appuyons évidemment sur les 450 entreprises textiles régionales et leurs 13 500 salariés. Mais nous assumons de ratisser large, et d’aller au-delà du cadre de l’UITH pour englober aussi les lieux de formation, les musées liés à l’histoire du textile régional, les mairies qui le souhaitent… Il n’y a pas de logique de clocher, seules comptent les bonnes volontés. Nous avons identifié environ 500 structures régionales pour le moment. Nous voulons mettre tout le monde autour de la table et fluidifier les relations au maximum pour le rayonnement de tous les acteurs, en France et à l’international.

Quelles sont les mesures que vous allez mettre en œuvre ?

O. D. : Nous allons commencer par mettre au point une cartographie de tous les acteurs pour répondre à une question simple, "qui fait quoi"? On se rend compte que beaucoup d’entreprises ne savent pas précisément ce que font les autres, alors mêmes qu’elles sont voisines. Nous allons également répertorier l’ensemble des experts sur les questions de formation, de RSE, d’innovation, parce que ce sont des sujets sur lesquels beaucoup de nos petites PME ont besoin d’aide. Nous voulons que Textile Valley ait un rôle de facilitateur, tant en interne entre les différents membres qu’en externe. C’est aussi pour cela que nous avons choisi un nom plus vendeur à l’international que "UITH" pour cette marque ombrelle, nous voulons qu’elle soit un outil de communication ! Et nous comptons également systématiser la recommandation et la promotion réciproques, pour que chacun ait le réflexe de valoriser l’écosystème auprès de ses clients ou de ses visiteurs.

Olivier Ducatillon, dirigeant de Lemaître Demesteere, spécialisé dans l’ennoblissement du lin, est également président de l’Union des industriels du textile des Hauts-de-France.
Olivier Ducatillon, dirigeant de Lemaître Demesteere, spécialisé dans l’ennoblissement du lin, est également président de l’Union des industriels du textile des Hauts-de-France. — Photo : Lemaître Demesteere

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail