Nord

Industrie

La Fabrique des Pieds déménage pour intensifier sa production

Par Jeanne Magnien, le 22 novembre 2022

Lancée en 2014, la PME industrielle La Fabrique des Pieds a été rachetée en 2021. Étape importante du plan de développement établi par les repreneurs, le fabricant de piètements de meubles a déménagé cet été dans de nouveaux locaux, pour y intensifier sa production.

La Fabrique des Pieds a quitté ses locaux historiques d’Illies pour s’installer sur un site plus adapté à la croissance de son activité, à La Chapelle d’Armentières.
La Fabrique des Pieds a quitté ses locaux historiques d’Illies pour s’installer sur un site plus adapté à la croissance de son activité, à La Chapelle d’Armentières. — Photo : La Fabrique des Pieds

Après avoir changé de mains, La Fabrique des Pieds va changer de dimension. La PME (21 salariés, chiffre d’affaires non communiqué), qui fabrique des piètements de meubles en métal sur mesure pour les particuliers et les professionnels, a été reprise en 2021. Elle est désormais dirigée par un duo d’entrepreneurs, Wilfrid André et Vincent Fournier, qui comptent insuffler une nouvelle dynamique à l’entreprise, créée en 2014 par Florent Demars, sur le site de la ferme familiale, à Illies (Nord). Un déménagement s’imposait pour permettre à la structure de prendre une dimension industrielle.

"Ce déménagement s’inscrit dans la deuxième phase de notre plan de développement. L’entreprise a grandi au sein d’une ferme, en annexant des espaces hétéroclites au fur et à mesure de sa croissance. Mais d’une part, ce n’était pas possible de rester dans ce giron maintenant que l’entreprise a été cédée. D’autre part, il nous fallait des locaux adaptés, où organiser l’activité de façon plus rationnelle", détaille Wilfrid André.

Un million d’euros investis

La nouvelle direction a donc investi un million d’euros pour orchestrer son déménagement et racheter des équipements, dans le courant de l’été. L’entreprise est désormais implantée à La Chapelle d’Armentières, à proximité de son précédent site. Elle dispose désormais d’une surface de 3 600 m², soit le double de ce dont elle bénéficiait à Illies. "Ce nouveau site offre une amélioration de nos conditions de travail mais aussi d’accès, pour les salariés comme pour les transporteurs. Nous avons un outil de travail plus économe en énergie, plus ergonomique et plus sécurisé, idéal pour développer notre offre et gagner en volume de production", se félicite le dirigeant.

La gamme proposée par La Fabrique des Pieds va en effet se développer rapidement. Un nouveau four permet d’étendre la palette de couleurs disponibles, jusqu’à 250 teintes. Le catalogue s’étoffe à un rythme plus soutenu désormais, avec de nouvelles formes et finitions disponibles régulièrement. Un choix d’une vingtaine de plateaux, imaginés avec un artisan local, est également proposé, pour permettre aux clients de concevoir leur table intégralement, des pieds au plateau.

Croître en BtoB

De quoi nourrir les ambitions de la PME, qui veut prendre une solide dimension industrielle et revendique une croissance de 20 % par an, malgré un contexte délicat. "Nous avons été confrontés à une hausse des prix ces derniers mois, notamment sur l’acier et l’énergie. Mais nous avons réussi à maintenir nos prix et les cours de l’acier se détendent peu à peu. Sur nos marchés, nous constatons une légère baisse de la demande des particuliers, en lien avec la conjoncture assez morose. En revanche, le marché BtoB, auprès des architectes, décorateurs et restaurateurs, se porte très bien", décrit Wilfrid André.

Le BtoB représente aujourd'hui 20 % du chiffre d’affaires de La Fabrique des Pieds. "L’objectif est d’atteindre les 50 % d’ici deux ans. Notre déménagement va nous y aider, en nous permettant de massifier les flux et de travailler davantage en petites séries, entre 10 et 30 pièces, pour ce type de clientèle professionnelles", anticipe le dirigeant.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition