Lille

Numérique

Karnott lève 2,5 millions d'euros pour se lancer à l'international

Par Elodie Soury-Lavergne, le 30 mai 2018

Karnott signe une levée de fonds de 2,5 millions d'euros pour se déployer à l'international. Cette start-up lilloise, installée à Euratechnologies, a conçu un compteur connecté qui permet aux agriculteurs de suivre l'activité de leurs machines dans le cadre de mutualisations.

La start-up lilloise Karnott vient de lever 2,5 M€ pour déployer à l'international son compteur connecté, destiné au suivi de l'activité de machines agricoles.
La start-up lilloise Karnott vient de lever 2,5 M€ pour déployer à l'international son compteur connecté, destiné au suivi de l'activité de machines agricoles. — Photo : Pixabay

La start-up lilloise Karnott signe une nouvelle levée de fonds de 2,5 M€. Fondée en 2016 par deux Lillois, Alexandre Cuvelier et Antoine Dequidt, la start-up veut accélérer le déploiement de son compteur connecté, notamment à l'international. Celui-ci permet de suivre l'activité de machines agricoles en temps réel, tout particulièrement dans le cadre de mutualisations.

Un carnet de notes connecté

Alexandre Cuvelier est informaticien de formation. Antoine Dequidt est à la fois agriculteur et entrepreneur. Ensemble, ils ont conçu un compteur connecté, destiné au monde agricole. Celui-ci se compose d'un GPS et de plusieurs capteurs, le tout étant couplé à une application web.

Dans un souci d'économies et d'optimisation des investissements, les agriculteurs ont l'habitude de mutualiser leur matériel : ce compteur doit leur permettre de « calculer, analyser et archiver automatiquement toutes les interventions réalisées par chaque équipement agricole », indique un communiqué de Karnott. Fixé sur une machine agricole, le compteur géolocalise l'engin et enregistre le temps d'intervention dans la parcelle. Ce compteur a donc vocation à remplacer le traditionnel carnet de notes utilisé par les agriculteurs.

Accélérer en Europe

Karnott vise principalement les ETA (Entreprises de travaux agricoles) et les CUMA (Coopérative d'utilisation de matériel agricole). Avec cette deuxième levée de fonds, la start-up veut se constituer une clientèle en dehors de l'Hexagone. « L'une de nos ambitions avec cette nouvelle levée de fonds est d'exporter notre savoir-faire à l'international », indique Antoine Dequidt. Parmi les premiers pays visés : l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Alexandre Cuvelier précise : « Depuis quelques mois, une personne de l'équipe se trouve au Canada pour y étudier le marché et prendre les premiers contacts. Nous attaquerons également le marché européen à la rentrée 2018. »

10 recrutements annoncés

Cette levée de fonds va également permettre à Karnott de recruter, sachant que la start-up compte 24 collaborateurs. « Nous prévoyons l'embauche ces prochains mois de 10 personnes sur des postes de marketing, business development et customer success », annonce Antoine Dequidt.

La start-up ne communique pas son chiffre d'affaires. Il y a un an, Karnott avait réalisé une toute première levée de fonds d'1 million d'euros, pour accompagner sa croissance. Cette deuxième opération a été réalisée auprès des fonds Partech et Leap Ventures, partenaires de la première heure.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail