Hauts-de-France

Sport

Jeux Olympiques 2024 : les acteurs économiques des Hauts-de France se mobilisent pour décrocher la flamme

Par Julie Dumez, le 15 avril 2022

<p>Dans les Hauts-de-France, les acteurs économiques se mobilisent d’ores et déjà pour tirer parti des Jeux Olympiques de Paris, en 2024. Réseaux, BTP, hôtellerie, restauration ou commerces : le territoire s’active, en espérant de nombreuses retombées.</p>

Adim et Sergic construiront une résidence à destination des athlètes olympiques au pied du Stadium de Villeneuve-d’Ascq.
Adim et Sergic construiront une résidence à destination des athlètes olympiques au pied du Stadium de Villeneuve-d’Ascq. — Photo : AVANTPROPOS

Le chrono tourne ! À deux ans de l’accueil des Jeux olympiques de Paris, les décideurs nordistes se mobilisent pour capter les retombées de l’événement. Nul besoin de rappeler que sport et entreprise reposent souvent sur des valeurs communes. Alors que la métropole lilloise doit recevoir les épreuves de handball au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq, quelles retombées économiques peut-on espérer sur le territoire ?

Une mobilisation d’acteurs économiques

Paris 2024 : comment la flamme peut-elle servir l’économie des Hauts-de-France ? C’est justement la thématique qui a été abordée par le Comité Grand Lille en janvier dernier. “Ici ou là, on voit fleurir bon nombre d’initiatives dans les entreprises. L’union fait donc la force pour tirer le meilleur de cet événement”, constate Sébastien Duprez, coordinateur du Comité Grand Lille. C’est que les acteurs régionaux savent faire. À l’image de l’engouement du monde patronal lors de la candidature de Lille pour l’accueil des JO de 2004. Aujourd’hui, la discussion Whatsapp “Route 2024” de quelques-uns reçoit régulièrement de nouvelles marques d’intérêt. Un prochain rendez-vous devrait faire date. “Le 20 mai, nous souhaitons mobiliser 1 000 patrons de toutes tailles d’entreprise au Stab Vélodrome de Roubaix, se réjouit déjà Olivier Talbert. Avec la Région, le fondateur du réseau Business Club a convié Tony Estanguet, président du comité d’organisation des JO, mais aussi une cinquantaine de médaillés olympiques régionaux.

Autour de ces légendes du sport, les espoirs locaux. “On ne veut laisser aucun athlète au bord de la route”, indique Florence Bariseau. Avec la Team Hauts-de-France, son initiative pour fédérer autour des JO, la vice-présidente en charge des sports à la Région compte bien porter l’émulation autour de l’événement. Les potentiels médaillables ont en effet besoin d’un soutien que les entreprises peuvent apporter, que ce soit par un don via le pot commun géré par la Région, du sponsoring direct ou encore l’embauche de sportif. À l’instar de Décathlon, partenaire officiel des JO 2024. “J’ai une obsession : que ces Jeux laissent une empreinte profonde et durable, tant pour les entreprises que pour les citoyens de notre territoire”, martèle l’élue qui prévient toutefois. “Attention aux fantasmes sur l’accueil de délégations retranchées dans leur camp de préparation”.

Les premières retombées

Future marque palpable, on verra bientôt pousser une résidence de quelque 500 logements sur un parking du Stadium de Villeneuve-d’Ascq. “Adim et Sergic portent cette construction à destination des handballeurs olympiques qui sera reconvertie en résidence étudiante”, se félicite Vincent Beaucamp, directeur Adim Nord-Picardie. Une opération de 11 000 m2 qui profitera directement aux entreprises locales de bâtiment, dont Sogea-Caroni.

Si la mobilisation est en marche, il reste difficile de quantifier concrètement les retombées économiques. Le Comité régional du tourisme et des congrès œuvre à la séduction de délégations. Comme avec ce tour-opérateur chinois qui a déjà montré des marques d’intérêt pour l’accueil de 150 athlètes. Nuitées, restauration sont évidemment à espérer de cet événement mondial. La flamme régionale frémit déjà !

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition