Hauts-de-France

Réseaux économiques

Formation, R&D, transition énergétique : le Medef Hauts-de-France interpelle les candidats aux élections régionales

Par Elodie Soury-Lavergne, le 08 juin 2021

Le Medef Hauts-de-France interpelle les candidats aux prochaines élections régionales à travers 40 propositions pour "dynamiser" l'économie de la région.

Patrice Pennel, président du Medef Hauts-de-France.
Patrice Pennel, président du Medef Hauts-de-France. — Photo : Groupe REG

Dans le cadre des élections régionales qui se tiendront les 20 et 27 juin, le Medef Hauts-de-France a tenu à adresser ses propositions aux différents candidats. "Depuis la loi NOTRe, le conseil régional est devenu le partenaire principal des entreprises", justifie Patrice Pennel, président du Medef Hauts-de-France et par ailleurs président du groupe industriel REG.

Quarante propositions économiques

Le syndicat patronal a donc réuni quarante propositions, dans un livre blanc, autour de cinq grands thèmes : l’enseignement et la formation, l’enseignement supérieur et la recherche, le développement durable et la transition énergétique, les transports et, enfin, l’aménagement, les infrastructures et le logement. Fruit d’un travail mené avec des entrepreneurs de la région, ces 40 propositions seront présentées dans la semaine aux principaux candidats, lors de rendez-vous dédiés. "Nous voulons établir un dialogue constructif pour dynamiser l’économie des Hauts-de-France ces cinq prochaines années, commente Patrice Pennel. Il faut améliorer nos points faibles, comme le volet innovation, et s’appuyer sur nos forces, par exemple l'intelligence collective : cette capacité à parler tous ensemble des sujets importants pour le territoire."

Cinq préoccupations majeures

Parmi ces 40 propositions, certaines sont prioritaires aux yeux du Medef. Sans surprise, Patrice Pennel évoque le problème du chômage, qui culmine dans la région à un taux de près de 11 %. "Nous sommes les derniers de la classe, comme d’habitude", regrette-t-il, d’autant que "40 % des offres d’emploi des entreprises de la région peinent à trouver preneurs." Le Medef souhaite que le conseil régional et l’État s’emparent du sujet à travers l’apprentissage ou le changement d’image de certains secteurs, tel que l’industrie. "Les entreprises se porteraient mieux si elles trouvaient les salariés dont elles ont besoin", lance-t-il.

Autre cheval de bataille du Medef, et pas des moindres : l’enseignement supérieur et la recherche. Là encore, la région est à la traîne. "La seule région qui fait moins bien que nous, c'est la Corse. Nous avons un déficit historique de moyens mis par le conseil régional sur ces sujets, constate le président du Medef. Or, la crise va interpeller beaucoup d’entreprises sur leur avenir, c’est le moment de mettre le paquet."

Le Medef souhaite également que le conseil régional poursuive son engagement sur le mix énergétique, amorcé avec le mouvement REV3, en misant notamment sur le nucléaire. Patrice Pennel s’attarde aussi sur les transports, avec une électrification du parc automobile "qui n’est pas au rendez-vous" et des solutions qui restent à trouver sur la logistique du dernier kilomètre. Enfin, le président du Medef régional invite les candidats à "réfléchir à la problématique du logement, car les attentes des salariés changent sur leur domicile, dans un contexte de télétravail accru".

La fin d’une économie "administrée"

Si le syndicat patronal souhaite voir le conseil régional s’engager sur ces grandes thématiques, il a également une autre attente forte, à plus court terme : celle de la fin des aides publiques aux entreprises, dans le contexte de crise sanitaire. "Les entreprises ont fait le plein. On vit dans une économie perfusée qui n’est pas une économie vraie. Le Medef n’est pas pour une économie administrée. Un chef d’entreprise, c’est un entrepreneur qui prend des risques et qui, ensuite, gagne ou perd", appuie Patrice Pennel.

Patrice Pennel, président du Medef Hauts-de-France.
Patrice Pennel, président du Medef Hauts-de-France. — Photo : Groupe REG

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail