Nord

Industrie

Exotec lève 335 millions de dollars et s'impose parmi les licornes françaises

Par Elodie Soury-Lavergne, le 17 janvier 2022

L'entreprise lilloise de robotique logistique Exotec s'impose comme la première licorne industrielle française, grâce à une levée de fonds de 335 millions de dollars. Avec cette opération, Exotec compte accélérer à l'international et va doubler son effectif de 300 collaborateurs d'ici 2023.

Les robots d'Exotec facilitent la préparation de commandes dans les entrepôts et sont une solution pour pallier la pénurie de main-d'oeuvre.
Les robots d'Exotec facilitent la préparation de commandes dans les entrepôts et sont une solution pour pallier la pénurie de main-d'oeuvre. — Photo : Exotec Solutions

La société de robotique logistique Exotec, basée à Croix (Nord), annonce une levée de fonds de 335 millions de dollars (293,3 millions d'euros au cours du 17 janvier 2022). Cette opération d’envergure la propulse au rang de 25e "licorne" (entreprise valorisée plus d'un milliard de dollars) française et de première licorne industrielle de l’Hexagone.

Pallier la pénurie de main-d’œuvre

Fondée en 2015 par deux ingénieurs en robotique, Romain Moulin et Renaud Heitz, Exotec (105 millions de chiffre d'affaires en 2021, 300 salariés) conçoit, fabrique et vend des robots intelligents, destinés à la préparation de commande dans les entrepôts logistiques. Ces robots parcourent les rayonnages et grimpent aux racks jusqu’à une hauteur de 12 mètres pour récupérer les marchandises, en fonction des commandes passées par les opérateurs.

Ces robots permettent à la fois une plus grande rapidité dans le traitement des commandes et moins de pénibilité pour les salariés. "Nos solutions sont pensées pour répondre à ces enjeux clés et notamment pallier la pénurie de main-d’œuvre dans les entrepôts. Exotec promeut une approche collaborative entre humains et robots, qui décuple la productivité des entrepôts tout en améliorant les conditions de travail", commente Romain Moulin.

Accélérer à l’international

Exotec a déjà levé 3,3 millions d’euros en 2016, 15 millions d’euros en 2018 et 90 millions de dollars en 2020. Cette nouvelle opération à 335 millions de dollars est issue d’un tour de table de Série D mené par l’investisseur américain Goldman Sachs Asset Management, aux côtés de Bpifrance via son fonds Large Venture et du fonds britannique 83North (déjà investisseur dans Exotec).

Désormais valorisée à 2 milliards de dollars, l’entreprise lilloise veut accélérer son développement à l’international, où elle réalise déjà 75 % de son activité, pour s’imposer comme "le leader mondial de la robotique logistique".

Exotec souhaite doubler son effectif de 300 collaborateurs dans le monde d’ici 2023. D’ici 2025, l’entreprise prévoit même de recruter quelque 500 ingénieurs R & D supplémentaires. Depuis ses débuts, Exotec a vendu près de 2 500 robots dans le monde, entièrement fabriqués sur son site de Croix. Elle compte une trentaine de clients, parmi des marques comme Uniqlo, Decathlon, Carrefour, Cdiscount, Gap ou Geodis.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition