Lille

Conseil

Elysis s’active au chevet des industriels

Par Elodie Soury-Lavergne, le 18 mars 2019

En croissance, le cabinet lillois Elysis étend son activité de management de projets industriels en dehors des Hauts-de-France. Après une première filiale à Paris, d'autres suivront rapidement en Normandie, dans le Grand Ouest ainsi qu'à l'international.

Equipe du cabinet lillois de conseil en ingénierie industrielle Elysis
60 % des ingénieurs consultants employés par le cabinet de conseil lillois Elysis ont plus de dix ans d'expérience dans l'industrie. — Photo : Elysis Consulting

Fondé en 2011 par Jérémy Gonce, le cabinet de conseil lillois Elysis a pleinement trouvé sa place au chevet des grands groupes. Spécialisé dans le management de projets pour l’industrie, il est intervenu auprès d'une quarantaine de clients différents en 2018 et près de 70 depuis sa création : Toyota, Bombardier, ArcelorMittal, Vallourec, etc. Entre 2016 et 2017, le cabinet a enregistré une croissance de 50 % pour atteindre un chiffre d’affaires de 5,2 M€. Et il a terminé l’année 2018 avec un CA de 6,4 M€. « Cela prouve la pertinence de notre modèle », se réjouit le dirigeant, qui vise à présent 16 M€ de CA en 2021, avec quelque 200 salariés.

Ex-ingénieur diplômé de Polytech Lille, Jérémy Gonce a créé Elysis après avoir identifié en région « un besoin d’accompagnement sur le pilotage de projets industriels complexes, comme le développement de nouveaux process ». Le cabinet lillois emploie 90 salariés, dont 85 % d’ingénieurs. « Ces projets sont gourmands en matière grise : nos consultants viennent renforcer les équipes de nos clients. C’est pourquoi 60 % de nos ingénieurs consultants ont plus de dix ans d’expérience dans l’industrie », explique-t-il.

Après Paris, d'autres filiales en perspective

Après avoir prouvé la pertinence de son business model dans les Hauts-de-France, Jérémy Gonce étend son périmètre d’intervention. Il vient d’ouvrir une première filiale, à Paris, qui devrait compter une dizaine de salariés fin 2019. « Nous avons démarré avec des industriels parisiens, pour lesquels nous travaillions déjà depuis Lille », indique le dirigeant. L’idée étant de s’en rapprocher, avant d’obtenir de nouveaux clients, notamment dans les domaines du transport, aéronautique et ferroviaire. « De gros projets, comme les Jeux olympiques 2024 ou le Grand Paris Express, créent une pénurie de compétences », souligne-t-il.

Avant la fin de l’année, le dirigeant compte aussi ouvrir des filiales en Normandie et à Nantes. Dès 2020, il se tournera vers l’international, afin d’accompagner ses clients actuels, présents dans des pays francophones : Belgique, Maroc, Suisse et Canada. Pour soutenir ce déploiement, il reste d’ailleurs attentif aux opportunités de croissance externe.

Une diversification dans l’audit

En parallèle, Elysis a développé, courant 2018, une activité d’audit, diagnostic et préconisations en conduite du changement. Jérémy Gonce veut en accélérer le développement dès cette année, sur l’ensemble de la France. « Nous allons travailler en franchises, avec un réseau de consultants indépendants », explique-t-il.

L’objectif est de réaliser un chiffre d’affaires d’1 M€ avec cette activité dès 2019, et de 5 M€ en 2020. « À terme, elle représentera un tiers du chiffre d’affaires global », estime le dirigeant. Cette activité constituera en outre une belle porte d’entrée pour de nouveaux clients, susceptibles d'avoir ensuite recours aux prestations techniques de ses filiales. Pour mener à bien tous ces développements, Jérémy Gonce envisage une ouverture de capital. « Nous pourrions lever des fonds d’ici 2020-2021 », annonce-t-il. Le montant de cette opération n’est pas encore arrêté.

Equipe du cabinet lillois de conseil en ingénierie industrielle Elysis
60 % des ingénieurs consultants employés par le cabinet de conseil lillois Elysis ont plus de dix ans d'expérience dans l'industrie. — Photo : Elysis Consulting

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture