Lille

Informatique

Ease.Space libère les entreprises des mots de passe

Par Elodie Soury-Lavergne, le 28 mars 2018

A 24 ans seulement, Benjamin Prigent préside la start-up Ease.Space, qu’il a fondée fin 2016 avec trois associés. Celle-ci propose aux start-up et PME une solution pour ne plus avoir à gérer de nombreux mots de passe.

Benjamin Prigent (à gauche) ses trois associés (de gauche à droite : Sergii Fisun, Thomas Heniart et Victor Nivet), ont fondé fin 2016 la start-up Ease.Space pour libérer les start-up et PME de la gestion des mots de passe.
Benjamin Prigent (à gauche) ses trois associés (de gauche à droite : Sergii Fisun, Thomas Heniart et Victor Nivet), ont fondé fin 2016 la start-up Ease.Space pour libérer les start-up et PME de la gestion des mots de passe. — Photo : Ease.Space

Le créateur

À 24 ans, Benjamin Prigent est le plus âgé des 4 cofondateurs de la start-up lilloise Ease.Space. Et il n’en est pas à sa première création. Entrepreneur dans l’âme, il a fondé lors de ses études une société de réparation de smartphones, revendue depuis. L’idée d’Ease.Space, qui facilite la gestion des mots de passe pour les entreprises, lui est venue naturellement : « J’avais de nombreux comptes sur internet, et donc plusieurs mots de passe. Je me suis dit que ce serait génial d’avoir une solution capable de les gérer à ma place », raconte-t-il. Il s’associe dans ce projet à un camarade de l’Ieseg, Victor Nivet, et ils partent ensemble à la recherche de compétences techniques. Ils les trouveront en Sergii Fisun et Thomas Heniart. « Nous sommes tous associés à parts égales dans l’entreprise », précise le jeune dirigeant.

Le concept

Ease.Space a mis au point une plateforme web qui prend en charge, à la place d’une entreprise, la gestion de ses différents mots de passe, ainsi que des accès accordés ou non aux salariés, aux free-lances, etc. Sur cette plateforme, l’entreprise utilisatrice peut regrouper l’ensemble des appli utilisées par ses salariés, par exemple Skype, Microsoft Outlook, Twitter, etc. Les mots de passe de chacun des comptes sont entrés une seule fois, puis gérés de manière automatique et sécurisée par un robot. Les salariés n’ont plus qu’à retenir leur mot de passe pour se rendre sur Ease : une fois connectés à cette plateforme, ils ont accès à l’ensemble des appli de l’entreprise sans avoir à entrer de nouveaux mots de passe. L’abonnement est de 59 euros par mois pour une entreprise utilisatrice, quel que soit le nombre de salariés.

Les perspectives

Ease.Space propose cette solution depuis novembre 2017 et compte 120 entreprises inscrites, dont 50 % situées dans la région. « Durant les 18 prochains mois, nous allons nous concentrer sur le déploiement en France, avant d’attaquer un autre pays européen », indique Benjamin Prigent. Il ajoute : « Plus de 40 % des entreprises utilisatrices sont arrivées à nous par le bouche-à-oreille ». Pour accélérer, Ease.Space souhaite lever des fonds cet été, pour un montant non dévoilé. « Cela nous permettra de recruter, de trouver de nouveaux locaux et de développer de nouvelles fonctionnalités comme le contrôle des accès par géolocalisation. Un salarié en déplacement pourra avoir moins d’accès ouverts que lorsqu’il se trouve dans l’entreprise », explique le créateur. Les quatre associés parviennent à se dégager un salaire, grâce à deux business angels entrés en 2016 et 2017 dans l’entreprise et aux revenus générés par la vente de la solution.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition