Pas-de-Calais

BTP

Dexy transforme d'anciens containers en maison écologique

Par Jeanne Magnien, le 19 octobre 2018

Thierry Fourmentez, un ancien ingénieur hospitalier passionné de rénovation, a lancé, dans le Pas-de-Calais, une entreprise de construction de maisons basse consommation, bâties à partir de containers maritimes.

Thierry Fourmantez assemble des containers maritimes pour en faire des constructions de toutes tailles, très économes en énergie.
Thierry Fourmantez assemble des containers maritimes pour en faire des constructions de toutes tailles, très économes en énergie. — Photo : Dexy

Le créateur

Après une première vie professionnelle en tant qu’ingénieur hospitalier, Thierry Fourmentez a décidé de se lancer, à 54 ans, dans la création d’entreprise. Passionné de rénovation, il capitalise sur son savoir-faire pour mettre au point des maisons économes en énergie à partir d'anciens containers maritimes, en s'inspirant d'expériences menées au Havre ou à Amsterdam. Créée en septembre 2017 à Grenay (Pas-de-Calais), son entreprise Dexy est passée par l’accélérateur de la CCI des Hauts de France. Le projet a depuis été plusieurs fois primé, en France, en Belgique et au Luxembourg.

Le concept

Dexy conçoit des maisons basse consommation à partir d’anciens containers maritimes. Isolés par l’extérieur et l’intérieur, ces containers en acier se font oublier, tout en assurant aux maisons une structure bien plus durable que le béton, assure Thierry Fourmentez. Les maisons sont pré-assemblées en atelier et peuvent donc être érigées rapidement sur site. « Il faut compter un temps de livraison entre quatre et six mois », détaille-t-il.

« J’ai choisi les containers pour leur solidité, et parce qu’on en trouve facilement en Europe. Ils constituent des modules de base à partir desquels on peut tout imaginer ou presque, de la maison ultra-contemporaine à une silhouette plus classique. Je les isole avec des matériaux naturels, en grande épaisseur, ce qui permet d’avoir des bâtiments qui consomment très peu d’énergie. Ces maisons évoluent dans le temps et peuvent même être déplacées, en cas de mutation par exemple. » S’il ne s’agit pas de construction "low cost", la méthode permet d’obtenir des maisons passives au prix de la construction à la norme RT 2012. Dexy propose quatre formules, selon les envies des acheteurs, qui peuvent construire eux-mêmes leur maison ou en faire seulement les dernières finitions, pour une fourchette allant de 900 à 1 800 € du mètre carré.

Les perspectives

Thierry Fourmentez n'avait pas tout à fait anticipé le succès de Dexy. « J’avais prévu un chiffre d’affaires de 160 000 € pour la première année, je suis déjà à 460 000 € », s’excuse presque le dirigeant. S’il ne compte pas embaucher tout de suite, il peut néanmoins compter sur l’aide des autres membres de la coopérative d’artisans Toerana Habitat, dont il est adhérent. Des coups de main qui seront sans doute nécessaires pour honorer les commandes qui s’accumulent, d’autant plus que l'entrepreneur a déjà d'autres pistes pour décliner son concept, qui pourrait, par exemple, s'adapter à des micro-crèches. Un projet lui tient surtout à cœur : créer dans ses containers des studios indépendants pour les personnes handicapées ou âgées, que des particuliers pourraient installer dans leur jardin.

Thierry Fourmantez assemble des containers maritimes pour en faire des constructions de toutes tailles, très économes en énergie.
Thierry Fourmantez assemble des containers maritimes pour en faire des constructions de toutes tailles, très économes en énergie. — Photo : Dexy

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.