Aisne

Textile

Declercq Passementiers a le vent en poupe à l'étranger

Par Marie Boullenger, le 25 février 2020

Depuis son atelier de production dans l'Aisne, Declercq Passementiers exporte ses passementeries haut de gamme à travers le monde entier et réalise 60 % de son chiffre d'affaires à l'export. 

Avec plus de 10 000 références, Declercq Passementiers s'adresse à la fois aux châteaux, aux hôtels, aux musées nationaux mais aussi aux particuliers.
Avec plus de 10 000 références, Declercq Passementiers s'adresse à la fois aux châteaux, aux hôtels, aux musées nationaux mais aussi aux particuliers. — Photo : Declercq Passementiers

Jérôme Declercq incarne la sixième génération de la maison Declercq Passementiers. Fondé en 1852 à Paris, le fabricant français de passementeries haut de gamme s’est imposé au fil du temps comme l’un des leaders nationaux de ce marché de niche. En déménageant son atelier de production dans l’Aisne en 1970, la PME familiale a accentué sa stratégie à l’export. Elle réalise aujourd’hui 60 % de son chiffre d’affaires à l’international. Des États-Unis à la Chine en passant par l’Australie et les Pays du Golfe, Declercq Passementiers s’est bâti un réseau de plus de 2 000 clients parmi lesquels des particuliers, des hôtels, des châteaux ou encore des musées nationaux. On retrouve notamment la Maison Blanche, Buckingham Palace et le château de Versailles dans le portefeuille de clients. « Nous exportons depuis toujours. L’international fait partie de notre ADN et nous allons continuer à vendre dans le monde entier », déclare le dirigeant. Avec un chiffre d’affaires stable de l’ordre de 3 millions d’euros, l’entreprise qui emploie 22 collaborateurs se montre confiante quant à l’avenir. « Comme tout marché de niche, il est sujet à des soubresauts mais le marché de la décoration en France est arrivé au bout d’un chemin. Nous ne sommes plus dans la standardisation de la décoration. Les gens ont de nouveau envie d’utiliser de la passementerie et de retrouver un peu de chaleur et d’histoire dans leur intérieur », estime Jérôme Declercq.

Un carnet de commandes plein pour 2020

Pour perdurer sur ce marché, Declercq Passementiers a toujours misé sur la qualité des pièces et l’innovation. Avec plus de 10 000 références parmi lesquelles des franges, des cartisanes, des pompons ou encore des galons, la PME continue chaque année de proposer de nouveaux produits. « Nous nous inspirons des modes vestimentaires ou des expositions, l’imagination est très intuitive et pour survivre, il faut constamment apporter de l’innovation à nos collections », explique le vainqueur du prix Leader des Trophées Leadexport 2019. Le fabricant réalise également du sur-mesure pour ses clients, une activité qui représente aujourd’hui plus de 50 % du chiffre d’affaires. Face au carnet de commandes déjà chargé en 2020, Jérôme Declercq prévoit de recruter de nouveaux salariés pour accélérer la production de l’atelier aisnois à Montreuil-aux-Lions.

Des implantations internationales à venir

Le showroom parisien situé rue Etienne-Marcel n’a pas suffi. Depuis 5 ans, Declercq Passementier est implanté à New York et partage un showroom collectif avec différents acteurs de l’ameublement comme des tapissiers, des marbriers, etc. En 2020, l’entreprise aisnoise souhaite accélérer son développement commercial aux États-Unis ce qui devrait se traduire par une hausse du chiffre d’affaires. « C’est l’un des marchés les plus consommateurs de passementeries au monde et tous les articles se vendent alors que dans des pays comme le Japon, les clients ne s’intéressent qu’à certains articles ». Declercq Passementiers entame la nouvelle décennie avec toujours la même envie de conquérir le monde et dévoile ses grands projets : s’implanter à Los Angeles et au Japon.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail