Hauts-de-France

Agroalimentaire

De nouveaux patrons pour redresser Tereos

Par Jeanne Magnien, le 05 janvier 2021

La direction du groupe sucrier Tereos a été entièrement remaniée mi-décembre, après un véritable coup de théâtre, aboutissement de plusieurs années de luttes de clans en interne.

Agriculteur à Brias dans le Pas-de-Calais, et ancien président de la SDHF, Gérard Clay a été élu à la présidence du premier sucrier français, le groupe coopératif Tereos.
Agriculteur à Brias dans le Pas-de-Calais, et ancien président de la SDHF, Gérard Clay a été élu à la présidence du premier sucrier français, le groupe coopératif Tereos. — Photo : Tereos

À l’issue d’un conseil d’administration particulièrement mouvementé, Gérard Clay a été élu à la présidence du conseil de surveillance du groupe coopératif sucrier Tereos, le 18 décembre. Âgé de 61 ans, cet agriculteur du Pas-de-Calais est l’ancien président des Sucreries Distilleries des Hauts de France (SDHF) et fut l’artisan de leur rapprochement avec Tereos en 2006. Depuis son entrée au sein du groupe, il en était vice-président du conseil de surveillance, et faisait entendre depuis plusieurs années des critiques concernant la stratégie de la direction en place.

Alexis Duval débarqué

Fragilisé par la grogne des "frondeurs", Alexis Duval, le président du directoire depuis 2012 et petit-fils du créateur de la coopérative, a quant à lui été débarqué le 18 décembre et remplacé par Philippe de Raynal, ancien directeur général de la coopérative céréalière Axereal.

Ces mouvements soudains constituent l’issue de trois ans de luttes intestines au sein de Tereos, premier sucrier français et deuxième acteur mondial du secteur. Face à des résultats qui se fragilisent, la stratégie de diversification menée depuis 2012, à grand renfort d’investissements, vers l’amidon et ses dérivés, ainsi que la production d’alcool, peine à maintenir la compétitivité du groupe face à la concurrence, assurent anciens "frondeurs", arrivés aux commandes. Ils entendent désormais rassembler, et redresser la barre dans un contexte difficile pour l’industrie sucrière, entre les effets de la fin des quotas, et une succession de récoltes médiocres.

Tereos emploie 22 300 salariés dans le monde, et travaille avec 12 000 associés coopérateurs producteurs de betteraves et 40 000 producteurs de céréales, pour un chiffre d’affaires de 4,5 milliards d’euros.

Agriculteur à Brias dans le Pas-de-Calais, et ancien président de la SDHF, Gérard Clay a été élu à la présidence du premier sucrier français, le groupe coopératif Tereos.
Agriculteur à Brias dans le Pas-de-Calais, et ancien président de la SDHF, Gérard Clay a été élu à la présidence du premier sucrier français, le groupe coopératif Tereos. — Photo : Tereos

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail