Arras

Industrie

Crusta C investit 8 millions d'euros dans une usine arrageoise

Par Elodie Soury-Lavergne, le 26 septembre 2019

Crusta C (CA : 130 M€, 180 salariés) va investir 8 millions d'euros dans une usine à Arras. Il s'agira du quatrième site de production pour cette société, basée dans le Gers, qui prépare, cuit et conditionne des crevettes. La mise en service est prévue en juin 2020, avec 40 salariés.

La future usine Crusta C d'Arras disposera d'une capacité de transformation de 4 000 tonnes de crevettes par an.
La future usine Crusta C d'Arras disposera d'une capacité de transformation de 4 000 tonnes de crevettes par an. — Photo : Pixabay

Crusta C a choisi Arras pour implanter sa quatrième usine, d’une surface de 4 000 m², dans la zone d’activités Actiparc. Basée dans le Gers, cette société qui prépare, cuit et conditionne des crevettes, consent un investissement d’un peu plus de 8 M€ dans ce projet. D’ici 18 à 24 mois, près de 40 salariés travailleront sur ce site arrageois. Crusta C emploie pour le moment 180 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 130 M€.

4 000 tonnes de crevettes par an

Disposant d’une capacité de transformation de 4 000 tonnes de crevettes par an, cette future usine produira des barquettes de 200 à 500 grammes, destinées à être vendues en libre-service chez les distributeurs. Le permis de construire vient d’être obtenu et le site devrait être opérationnel dès juin 2020. Il s’agit de la deuxième usine de Crusta C dans les Hauts-de-France, après celle de Boulogne-sur-Mer, qui affiche une capacité annuelle de 9 400 tonnes. « Nous avons retenu Arras pour optimiser notre distribution et notre logistique, en particulier vers les pays de l’Europe du Nord et de l’Est, grâce à la proximité des autoroutes A1 et A26 », explique Robin Pontier, futur responsable du site.

Une usine du futur

Ce site arrageois aura la particularité de s’inscrire dans le concept d’usine du futur, avec une technologie 4.0. « Nous aurons par exemple une technologie de récupération de la chaleur liée à la production de froid. Elle sera réutilisée en interne dans les process de fabrication, le chauffage ou le nettoyage des locaux », détaille Robin Pontier. L’usine comptera plusieurs robots collaboratifs et sera également équipée de panneaux photovoltaïques, pour limiter sa consommation d’énergie. Enfin, elle pratiquera l’écopâturage en association avec un éleveur. Des synergies industrielles, du partage de compétences et connaissances seront par ailleurs mis en place avec l’usine de Boulogne-sur-Mer.

La future usine Crusta C d'Arras disposera d'une capacité de transformation de 4 000 tonnes de crevettes par an.
La future usine Crusta C d'Arras disposera d'une capacité de transformation de 4 000 tonnes de crevettes par an. — Photo : Pixabay

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.