Lille

E-commerce

Comment la marque de mobilier Drawer conjugue forte croissance et crise mondiale

Par Jeanne Magnien, le 07 juin 2021

Spécialisée dans la distribution de meubles sur internet, Drawer connaît ces dernières années une croissance très importante. Un phénomène encore accentué par le Covid.

Valérie et Guillaume Spriet ont fondé le site de e-commerce de mobilier design Drawer en 2011 à Lille.
Valérie et Guillaume Spriet ont fondé le site de e-commerce de mobilier design Drawer en 2011 à Lille. — Photo : Drawer

Lancée en 2011 à Euratechnologies par un couple de passionnés de décoration intérieure, Drawer a su se faire une place sur un marché encore balbutiant. Celui de la vente sur internet de mobilier de bonne facture à prix raisonnable. "Tout est parti de nos propres observations", retrace Guillaume Spriet, le créateur de Drawer avec son épouse Valérie. "Chez nous comme chez nos amis trentenaires, plus personne ne voulait voir les meubles Ikea qu’on traînait depuis nos études, sans pour autant vouloir dépenser des fortunes. C’est en réponse à ce besoin que nous avons élaboré notre offre." Quelque 4 000 références proposées par Drawer, sous sa marque propre ou au travers de partenariats avec des marques, sourcées en Asie et en Europe. Comptant aujourd’hui 20 salariés, la PME revendique un positionnement milieu de gamme, qui trouve un public grandissant.

Double effet Covid

En effet, le bon rythme des débuts est en train de s’emballer, sous l’effet du Covid mais pas seulement. Après 40 % de croissance et 12 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, Drawer mise sur 50 % de croissance et 70 000 commandes en 2021. "Nous avons toujours connu un fort développement, qui s’est accéléré ces dernières années. On sent qu’une barrière est tombée, désormais ça ne fait plus peur de commander un canapé à 1 200 € en ligne. Et en 2020, il y a bien sûr eu un effet Covid, pour le meilleur et pour le pire."

Le meilleur, c’est sans aucun doute la ruée des Français sur les produits pour la maison et l’e-commerce, qui a doublement profité à Drawer. Et le pire, les tensions apparues sur les approvisionnements, qui obligent la PME à gérer une très forte croissance dans un environnement passablement déstabilisé. "Nous avons eu de gros problèmes de stock à cause des tensions sur les matières premières, mais aussi sur le transport. Depuis le premier confinement, le commerce mondial est en surchauffe. Il est très difficile de trouver des containers et des bateaux pour acheminer la marchandise, et les prix atteignent des sommets : l’an dernier, faire venir un container d’Asie coûtait 2 000 €, en ce moment c’est 10 000 €, parfois plus. Les coûts des matières premières aussi grimpent aussi en flèche, ce qui a des répercussions sur les prix et les marges. Les délais de livraisons s’en trouvent très rallongés, avec un impact sur nos ventes. Mais nous avons la chance de travailler en direct avec nos fabricants, ce qui limite les intermédiaires et les surcoûts."

Se structurer pour gérer la croissance

Malgré ce contexte tendu, la PME continue de se structurer pour se renforcer sur le marché français, sa cible principale. "En deux ans, nous sommes passés de 12 à 20 personnes et nous avons investi, notamment pour refondre notre site marchand en profondeur. Nous avions également programmé de prendre un deuxième entrepôt en 2023 pour seconder celui de Tourcoing, mais il est déjà à saturation. Nous sommes en train de chercher un autre site." Drawer entretient également plusieurs partenariats avec des marketplaces renommées. Après la Redoute, partenaire historique, elle a signé, en 2020, avec l’enseigne Maisons du Monde et, tout récemment, avec le BHV, à Paris.

Valérie et Guillaume Spriet ont fondé le site de e-commerce de mobilier design Drawer en 2011 à Lille.
Valérie et Guillaume Spriet ont fondé le site de e-commerce de mobilier design Drawer en 2011 à Lille. — Photo : Drawer

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail