Lille

Services

Clicar mise sur la location de véhicules écologiques et bon marché

Par Jeanne Magnien, le 10 novembre 2017

La jeune société lilloise Clicar innove dans le secteur de la location de véhicules en misant sur une touche écologique et bon marché, avec des véhicules d’occasion convertis au bio-éthanol.

Fondateur de Clicar, Nicolas Dulieu a levé 400.000 euros auprès de l’IRD pour accompagner son déploiement en Europe.
Fondateur de Clicar, Nicolas Dulieu a levé 400.000 euros auprès de l’IRD pour accompagner son déploiement en Europe. — Photo : Réseau Entreprendre

Clicar, c’est la location « pour ceux qui s’en fichent de rouler dans une belle voiture, et qui veulent juste un moyen pratique et économique d’aller d’un point A à un point B », résume Nicolas Dulieu, le fondateur de l’entreprise de location de voiture. Une touche écologique en plus, puisque les véhicules proposés à la location roulent tous au bio-éthanol.

La promesse est donc simple : celle d’avoir à disposition un véhicule sûr et fiable, qu’il s’agisse d’une citadine ou d’un utilitaire, coûtant peu cher en carburant, et dont le prix de location est « deux à trois fois moins élevé » que chez la concurrence, précise le jeune dirigeant, lauréat cette année du Réseau Entreprendre.

Ouvertures en propre et en licence de marque

Une promesse qui séduit ; créée en septembre 2016, la première agence lilloise de Clicar, qui emploie six personnes, a déjà vu passer 5 000 clients, des particuliers, mais aussi des entreprises, qui louent leurs flottes chez elle. Avec un rythme de 200 à 300 locations par mois, le chiffre d’affaires a rapidement « dépassé les prévisionnels », et d’autres ouvertures se profilent en 2018.

Clicar vise d’abord Lyon, Paris, Marseille et Bruxelles en propre, avant de lancer un réseau, en licence de marque, sur l’ensemble de l’Hexagone. Pas moins de 118 dossiers ont d’ores et déjà été retenus parmi les candidats à l’obtention de la licence. D’ici 2020, Clicar prévoit de réaliser 5,8 millions d’euros de chiffre d’affaires sur ses agences en propre, qui emploieront 30 salariés. « La plus grosse difficulté aujourd’hui, c’est le sourcing, » pointe Nicolas Dulieu, qui achète des véhicules d’occasion pour les convertir à l’éthanol. « Les agences seront rentables à partir d’1,5 million d’euros de chiffre d’affaires, ce que notre agence lilloise devrait atteindre à l’horizon 2020. Les autres suivront sans problème, vu notre positionnement sur des grandes métropoles, où nous sommes sûrs d’avoir du flux. Mais c’est à condition d’avoir le nombre de véhicules suffisant… Il en faut au minimum 80 par agence, sans compter les commandes passées par les entreprises, qui prennent parfois une centaine de voitures à la fois. » En plus de son agence lilloise, Clicar est donc en train de se doter d’une centrale d’achat, à Tourcoing, entièrement dédiée à l’acquisition, à la révision et à l’entretien de ses véhicules.

Ambitions européennes

Le maillage du territoire français n’est encore qu’une étape sur l’agenda très chargé de Clicar. Nicolas Dulieu le dit sans ambages, ses ambitions sont avant tout européennes. « Nous avons levé 400 000 euros auprès de l’IRD, un accompagnement qui est surtout destiné à nous aider à attaquer le marché européen. Mon but, c’est que Clicar soit présent partout en Europe d’ici 2020. »

En attendant, le dirigeant recrute, et travaille au développement d’une application qui lui permettra de laisser ses voitures en libre-service, en autorisant leur location et leur déverrouillage via un smartphone. Une fonctionnalité qui pourrait lui permettre un déploiement encore plus rapide sur le territoire, et notamment, aux abords des gares.  

Fondateur de Clicar, Nicolas Dulieu a levé 400.000 euros auprès de l’IRD pour accompagner son déploiement en Europe.
Fondateur de Clicar, Nicolas Dulieu a levé 400.000 euros auprès de l’IRD pour accompagner son déploiement en Europe. — Photo : Réseau Entreprendre

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail