Pas-de-Calais

Loisirs

Casino de Boulogne-sur-Mer : Golden Palace rafle la mise en évinçant Partouche

Par Elodie Soury-Lavergne, le 28 février 2019

La ville de Boulogne-sur-Mer retire la gestion du casino local au groupe de loisirs Partouche, pour la confier au belge Golden Palace, dont le projet a été jugé plus attractif. Une décision qui a du mal à passer auprès du poids lourd français du jeux, qui veut porter l'affaire en justice.

La ville de Boulogne-sur-Mer a retiré la gestion de son casino au groupe Partouche, pour la confier au belge Golden Palace.
La ville de Boulogne-sur-Mer a retiré la gestion de son casino au groupe Partouche, pour la confier au belge Golden Palace. — Photo : Pixabay

C’est une situation sans précédent pour le groupe français de loisirs Partouche (CA : 410,8 M€). Mardi dernier, la ville de Boulogne-sur-Mer a décidé, lors d’un conseil municipal, de lui retirer la gestion du casino local, pour la confier au groupe belge Golden Palace (CA : 65 M€). Cet établissement de jeux était géré depuis 33 ans par le groupe Partouche, dans le cadre d’une délégation de service public (DSP) qui arrive à échéance le 29 juin prochain.

Un premier pas en France pour Golden Palace

Cette opération marque la première implantation en France de Golden Palace. L’offre proposée par le groupe belge a été jugée plus attractive que celle de Partouche par Boulogne-sur-Mer, en particulier sur le montant de la redevance reversée à la commune sur le produit des jeux. « Les contrats de délégation de service public seront signés mi-mars pour un changement d’exploitant effectif cet été », précise le groupe belge dans un communiqué.

Golden Palace assurera donc la concession du casino jusqu’en 2031. Toutefois, il doit encore obtenir l’agrément du ministère de l’Intérieur. Il devra également reprendre l’ensemble des salariés du site, ce qui représente une cinquantaine de personnes.

Le groupe belge compte investir « dans un premier temps », près d’1,6 M€ dans le casino boulonnais. Au programme : une rénovation de sa façade, mais aussi de l’intérieur, avec notamment un nouveau restaurant. Golden Palace veut également « monter des événements populaires dans la salle évènementielle du casino (salsa, country, after work…) ou dans d’autres salles de Boulogne ».

Partouche contre-attaque

Avec 43 casinos exploités, le groupe Partouche est le deuxième acteur du secteur, juste après le groupe Barrière. Et il ne compte pas en rester là, d’autant que c’est lui qui a assumé la construction du bâtiment de l’actuel casino. Il réclame donc 12 millions d’euros à la ville de Boulogne-sur-Mer, à titre de compensation, et veut porter l’affaire en justice.

La ville de Boulogne-sur-Mer a retiré la gestion de son casino au groupe Partouche, pour la confier au belge Golden Palace.
La ville de Boulogne-sur-Mer a retiré la gestion de son casino au groupe Partouche, pour la confier au belge Golden Palace. — Photo : Pixabay

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture