Nord

Agroalimentaire

Cargill repositionne son amidonnerie d'Haubourdin

Par Elodie Soury-Lavergne, le 21 novembre 2019

Le groupe Cargill annonce le repositionnement de son amidonnerie d'Haubourdin (Nord). En cause : ses activités d'extraction d'amidons à partir de maïs et de production d'amidons standards sont déficitaires depuis plusieurs années. Ce projet pourrait entraîner la suppression de 164 postes.

Sur son site d'Haubourdin (Nord), le groupe Cargill va cesser ses activités d'extraction d'amidons à partir de maïs et de production d'amidons standards.
Sur son site d'Haubourdin (Nord), le groupe Cargill va cesser ses activités d'extraction d'amidons à partir de maïs et de production d'amidons standards. — Photo : TesaPhotography - Pixabay CC0 Creative Commons

Le groupe Cargill annonce un repositionnement de son amidonnerie d’Haubourdin, dans le Nord. Ce site, qui lui appartient depuis 2002, emploie 315 personnes.

Cargill est un groupe nord-américain de négoce et transformation des matières premières agricoles. Il affichait en 2018 un chiffre d'affaires de 113 milliards de dollars, avec 160 000 salariés. Cargill France enregistre de son côté un chiffre d'affaires d'1,6 milliard d'euros.

Une activité déficitaire

Le site d’Haubourdin transforme plusieurs centaines de milliers de tonnes de maïs par an : il en extrait des maltodextrines et poudres de glucose pour l’alimentation humaine et des amidons pour l’industrie (pâte à papier, colles pour les cartons). « Depuis plusieurs années, cette activité enregistre un important déficit annuel. Elle doit faire face à la concurrence d’usines qui utilisent du blé, explique le groupe. Cette matière première présente l’avantage de générer des co-produits, la protéine végétale et de l’alcool d’origine biologique, qui offrent une meilleure valorisation. » Plus de 80 % de la production de cette usine nordiste est destinée à l’export (Scandinavie, Benelux, Allemagne, Grande Bretagne et Irlande).

Vers des amidons multisources

La direction de Cargill a donc pris la décision de réorienter l’activité du site vers la production d’ingrédients alimentaires et industriels de spécialité, « pour lesquels il existe une demande soutenue », précise-t-elle. Ce projet permettrait de diversifier l’approvisionnement de l’usine, qui produit uniquement des ingrédients à partir de maïs.

Avec ce repositionnement, le site produirait donc des ingrédients de spécialité avec des amidons multisources (blé, maïs, pommes de terre, etc.). Selon le groupe, la réduction d’activité sur le maïs pourrait entraîner la suppression de 164 postes.

Sur son site d'Haubourdin (Nord), le groupe Cargill va cesser ses activités d'extraction d'amidons à partir de maïs et de production d'amidons standards.
Sur son site d'Haubourdin (Nord), le groupe Cargill va cesser ses activités d'extraction d'amidons à partir de maïs et de production d'amidons standards. — Photo : TesaPhotography - Pixabay CC0 Creative Commons

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.