Lille

Numérique

Vidéo [BFM/Le JDE] Grégory Guilbert (Pharmacodietetics) :"Eat's Ok soulage les malades chroniques par l'alimentation"

Par Elodie Soury-Lavergne, le 20 octobre 2021

Grégory Guilbert est le dirigeant fondateur de Pharmacodietetics, à Lille. Cette jeune entreprise a conçu l'application Eat's Ok, pour allier alimentation et médicaments dans la lutte contre les maladies chroniques. Il répond aux questions de Marie Dufour (BFM Grand Lille / Grand Littoral) et d'Elodie Soury-Lavergne (Le Journal des Entreprises, édition Hauts-de-France) dans l'émission "Hauts-de-France Business" du 19 novembre 2021.

Grégory Guilbert, dirigeant fondateur de l'entreprise lilloise Pharmacodietetics, à l'origine de l'application Eat's Ok.
Grégory Guilbert, dirigeant fondateur de l'entreprise lilloise Pharmacodietetics, à l'origine de l'application Eat's Ok. — Photo : Capture d'écran BFM Grand Lille

Grégory Guilbert a fondé Pharmacodietetics en octobre 2020, une jeune entreprise incubée à la fois par les pôles lillois Eurasanté et Euralimentaire. Elle s’apprête à lancer, fin novembre, l’application Eat’s Ok, qui va allier alimentation et médicaments dans la lutte contre les maladies chroniques. "C’est-à-dire tout état pathologique qui dure plus de trois mois", précise le dirigeant, par ailleurs pharmacien industriel en cours de thèse.

L’objectif d’Eat’s Ok est de permettre aux malades chroniques de composer leurs menus de la semaine, en évitant les aliments susceptibles d'interagir avec leur traitement médicamenteux. Concrètement, l’utilisateur ouvre l’application, scanne le QR code de son médicament et renseigne la posologie. L’application lui fournit ensuite des recommandations adaptées et personnalisées. Pour y parvenir, l’entrepreneur a noué un partenariat avec l’un des quatre éditeurs de données sur les médicaments agréés par la Haute Autorité de Santé.

500 000 utilisateurs potentiels

La France compte 20 millions de malades chroniques, "soit quasiment un Français sur trois", souligne Grégory Guilbert. Le marché est donc conséquent pour la jeune entreprise, qui n’enregistre pas encore de concurrence sur ce créneau. Eat’s Ok sera lancée fin novembre, pour une phase de tests, avant une commercialisation officielle début 2022. Grégory Guilbert cible surtout les complémentaires santé, qui prendraient en charge pour leurs adhérents l’abonnement à cette application, qui s’élève à 6 euros par mois.

Pharmacodietetics vise un chiffre d’affaires de 11 à 15 millions d’euros, d’ici cinq ans. La jeune entreprise devrait par ailleurs être rentable dès 2022. "Nous sommes sur des très gros volumes d’utilisateurs, ce qui va permettre d’atteindre la rentabilité assez vite", affirme le dirigeant, qui table sur 500 000 utilisateurs à court terme. L’entreprise compte pour le moment 13 salariés, un effectif appelé à doubler durant l’année 2022.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail