Hauts-de-France

Industrie

Vidéo [BFM/Le JDE] Cyril Petit-Masquelier (Portakabin) : "Tous les trois mois, une nouvelle tendance se dessine"

Par Elodie Soury-Lavergne, le 01 septembre 2021

Cyril Petit-Masquelier, président de Portakabin, un fabricant de bâtiments modulaires basé à Templemars (Nord), répond aux questions de Marie Dufour (BFM Grand Lille / Grand Littoral) et d'Elodie Soury-Lavergne (Le Journal des Entreprises, édition Hauts-de-France) dans l'émission "Hauts-de-France Business" du 31 août 2021.

Cyril Petit-Masquelier, président de Portakabin, était l'invité de l'émission Hauts-de-France Business, sur BFM Grand Lille, le 31 août 2021.
Cyril Petit-Masquelier, président de Portakabin, était l'invité de l'émission Hauts-de-France Business, sur BFM Grand Lille, le 31 août 2021. — Photo : Capture d'écran BFM Grand Lille / Grand Littoral

Malgré la crise sanitaire, le fabricant de bâtiments modulaires Portakabin poursuit son développement. L'industriel, basé à Templemars (Nord), s'attend à une croissance à deux chiffres de son chiffre d'affaires sur cette année 2021. Ce dernier s'élevait en 2020 à 34,5 millions d'euros, sachant que l'entreprise emploie près de 165 salariés. 

Portakabin loue, essentiellement, ses bâtiments modulaires auprès de l'industrie, de l'éducation, de la logistique et de la santé, avec une nette accélération dans ce dernier secteur depuis mars 2020 et le début de la crise sanitaire. "Cela nous a apporté pas mal de nouveaux clients, commente Cyril-Petit Masquelier,  comme des laboratoires ou des centres de vaccination". La croissance de l'industriel est également portée par la croissance naturelle du marché français, qui a un certain retard à rattraper par rapport aux marchés anglais ou allemands. "En France, il y a un attachement traditionnel à la pierre. Petit à petit, on découvre que le modulaire est plus confortable, plus pratique (...) et peut, dans certains cas, faire prendre de l'avance au client sur les normes environnementales", précise le dirigeant. Pour se différencier face à la concurrence, l'entreprise joue la carte du bâtiment modulaire de qualité.

Un pilotage à court terme

Dans ce contexte de croissance, Portakabin poursuit ses recrutements pour son siège de Templemars comme pour son usine de Crespin (Nord), avec une vingtaine de personnes recherchées. 

Ce qui a changé, en revanche, avec cette crise, c'est la façon de piloter l'entreprise. "Tous les trois mois, une nouvelle tendance se dessine, les équipes commerciales doivent s'adapter. Pour un dirigeant, le plus important dans cette mouvance, c'est de toujours donner le la, le sens, d'essayer de donner des repères aux collaborateurs", conclut-il. 

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail