Nord

Santé

Vidéo [BFM/Le JDE] Antoine Noël (Japet) : "Nous réalisons un gros effort de développement à l'international"

Par Elodie Soury-Lavergne, le 30 septembre 2021

Antoine Noël est le cofondateur et le dirigeant de Japet Médical, un fabricant d’exosquelettes installé à Eurasanté, à Loos (Nord). Il répond aux questions de Marie Dufour (BFM Grand Lille / Grand Littoral) et d’Élodie Soury-Lavergne (Le Journal des Entreprises, édition Hauts-de-France) dans l’émission "Hauts-de-France Business" du 28 septembre 2021.

Antoine Noël, cofondateur et codirigeant de Japet Médical, un fabricant lillois d'exosquelettes destinés à soulager le mal de dos.
Antoine Noël, cofondateur et codirigeant de Japet Médical, un fabricant lillois d'exosquelettes destinés à soulager le mal de dos. — Photo : Capture d'écran BFM Grand Lille

Né à Lille en 2016, Japet Médical poursuit son développement, avec une croissance de l’ordre de 50 % par an, sur le marché porteur des exosquelettes. Sur ce secteur jeune mais en plein essor, qui connaît une multiplication des acteurs, Japet fait la différence en s’appuyant sur cinq années de R & D.

Mobilisant près d’une dizaine d’ingénieurs, ces années de recherche ont donné le jour à un produit alliant technologies robotiques et médicales, pour soulager le mal de dos en milieu professionnel. "Notre exosquelette, protégé par un brevet, prévient ou soulage le mal de dos chez les opérateurs logistiques, les infirmières, les salariés de l’industrie, les maréchaux-ferrants, etc.", détaille Antoine Noël, cofondateur et dirigeant de Japet.

Un déploiement en France et à l’international

Japet a démarré en 2019 la commercialisation de son exosquelette auprès des entreprises partout en France, en direct via son site Internet, ainsi qu’avec l’aide d’un partenaire, Gobio, spécialisé dans ce type de produits. Un temps freiné par la crise sanitaire, l’entreprise compte désormais 300 personnes équipées. Elle poursuit son développement dans l’Hexagone, où il lui reste des parts de marché à conquérir, mais aussi à l’international.

"L’exosquelette est un domaine concurrentiel. Il faut être présent dès maintenant pour ne pas rater le départ et ce, sur tous les marchés qui nous intéressent", explique le dirigeant. Japet recrute pour soutenir son développement et devrait s’installer dans des locaux plus grands dès la fin de l’année, toujours au sein du parc Eurasanté.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition