Nord

Imprimerie

Vidéo [BFM Grand Lille / Le JDE] Malengé Packaging : "65 % de nos emballages seront 100 % recyclables en 2023"

Par Elodie Soury-Lavergne, le 03 février 2021

Dirigeant de l'imprimerie nordiste Malengé Packaging, spécialisée dans les emballages, Stefan Kirstetter répond aux questions d'Elodie Soury-Lavergne (Le Journal des Entreprises Hauts-de-France) et de Marie Dufour (BFM Grand Lille / Grand Littoral) dans l'émission "Hauts-de-France Business" du 2 février 2021.

Stefan Kirstetter, dirigeant de Malengé Packaging.
Stefan Kirstetter, dirigeant de Malengé Packaging. — Photo : Capture d'écran BFM Grand Lille / Grand Littoral

Dirigeant de l’imprimerie Malengé Packaging, basée à Flers-en-Escrebieux (Nord), près de Douai, Stefan Kirstetter a lancé en 2019 un emballage écoresponsable. Cet emballage dit "barrière", a la particularité d’être en papier, donc 100 % recyclable, et d’offrir à son contenu une protection (contre l’oxygène, la vapeur d’eau, etc.) grâce à un traitement de surface. Contrairement aux emballages barrière classiques, il ne contient ni aluminium, ni plastique. Ce produit s’adresse à une clientèle industrielle, dans les domaines agroalimentaire, cosmétique, jardinerie, industrie, nutrition animale etc.

Le recyclable, vecteur de croissance

La PME, qui emploie 20 salariés, affichait en 2020 un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros, dont 10 % réalisés à l’export. Cette idée, née de la demande de clients, a permis à Malengé Packaging d’accélérer en Europe, mais aussi de poser récemment le pied aux États-Unis. "Depuis décembre, nous livrons aux États-Unis, pour le compte d’une multinationale, mais l’objectif est de rester à l’échelle européenne", indique le dirigeant.

Les emballages recyclables (tout ou partie) représentaient, en 2020, 45 % des produits distribués par l’imprimeur. "Notre objectif pour 2023 est que 65 % de notre production soit à 100 % recyclable, sachant que les 35 % restants le seront en partie", annonce l’industriel. La crise sanitaire étant "un accélérateur très important" pour ce type de produits, Stefan Kirstetter vise un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros à l’horizon 2023. Le dirigeant compte d'ailleurs aller plus loin dans le domaine de l'emballage responsable : "nous participons à un projet européen dans le domaine des encres végétales et aptes au contact alimentaire".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition