Nord

Industrie

Batteries électriques : l'industriel chinois Envision investit 2 milliards d'euros à Douai

Par Elodie Soury-Lavergne, le 28 juin 2021

Le site Renault de Douai, dans le Nord, va accueillir une usine de batteries électriques portée par le groupe industriel chinois Envision. Ce projet, qui représente un investissement de 2 milliards d'euros, doit générer 1 000 emplois d'ici 2024 et près de 2 500 à l'horizon 2030.

A Douai, le pôle ElectriCity du groupe Renault va accueillir l'usine de batteries électriques du groupe chinois Envision. Elle alimentera les lignes du constructeur en batteries pour véhicule électrique.
A Douai, le pôle ElectriCity du groupe Renault va accueillir l'usine de batteries électriques du groupe chinois Envision. Elle alimentera les lignes du constructeur en batteries pour véhicule électrique. — Photo : Elodie Soury-Lavergne

Le groupe industriel chinois Envision va implanter une usine de batteries électriques, à Douai (Nord), sur le site du constructeur automobile Renault. L’annonce officielle a été faite le 28 juin à l’occasion d’un déplacement du président de la République, Emmanuel Macron. Les détails de ce projet d’envergure, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, sont désormais connus.

Un investissement de 2 milliards d’euros

L’investissement se chiffre à 2 milliards d’euros pour cette future usine de batteries électriques. Les travaux vont démarrer en 2022, pour s’achever en 2024, avec une capacité de 9 gigawattheures (GWh). Cette première phase doit générer près de 1 000 emplois. Une extension, envisagée à l’horizon 2030, devrait porter la capacité de production de batteries à 24 GWh, et le nombre d’emplois créés à 2 500.

Ce projet va recevoir 200 millions d'euros d’aides publiques, la répartition entre l'État et les collectivités locales restant à préciser. Cet argent public financera une partie de l’usine, mais aussi des adaptations au sein du site de Renault. Affichant un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros, Envision est spécialisé dans les énergies renouvelables : il conçoit et vend des éoliennes connectées. Ce groupe chinois n’est pas sans lien avec Renault puisqu’il a racheté en 2018 AESC, l’activité batteries électriques de Nissan (resté propriétaire à hauteur de 20 %). C'est d'ailleurs cette filiale japonaise qui va porter le projet d'usine de batteries à Douai.

La pierre angulaire d’ElectriCity

Cette usine de batteries est la pierre angulaire du pôle ElectriCity de Renault. Dans le cadre de sa stratégie de relance, le constructeur automobile a réuni ses trois usines des Hauts-de-France - à savoir Douai, Maubeuge (Nord) et Ruitz (Pas-de-Calais) - en un seul et unique pôle dédié à la production de véhicules électriques. La production doit démarrer dès la fin de l'année avec la Megane eVision, et se poursuivra avec la Renault 5 électrique. 

ElectriCity compte ainsi produire "400 000 véhicules électriques par an d’ici 2025", selon Luciano Biondo, directeur de ce pôle régional dédié à l’électrique. Une ambition qui devrait conduire à la création de 700 emplois directs. Le constructeur mise sur une optimisation des coûts, pour proposer des véhicules électriques à prix abordable.

Avec ce pôle et l’arrivée de l’usine de batteries, Renault veut assurer un avenir à ses 5 000 salariés dans les Hauts-de-France, en particulier à ceux de l’usine de Douai qui ne tourne actuellement qu’à hauteur de 8 % de sa capacité de production.

A Douai, le pôle ElectriCity du groupe Renault va accueillir l'usine de batteries électriques du groupe chinois Envision. Elle alimentera les lignes du constructeur en batteries pour véhicule électrique.
A Douai, le pôle ElectriCity du groupe Renault va accueillir l'usine de batteries électriques du groupe chinois Envision. Elle alimentera les lignes du constructeur en batteries pour véhicule électrique. — Photo : Elodie Soury-Lavergne

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail