Distribution

Auchan se sépare de 21 magasins en France

Par Jeanne Magnien, le 30 avril 2019

Le groupe nordiste de distribution Auchan a annoncé la mise en vente de 21 de ses magasins en France, identifiés comme non-rentables. 723 emplois seraient menacés.

Magasin Auchan
Le groupe nordiste Auchan a annoncé la fermeture de 21 de ses magasins et sites français, dans le cadre d'un plan d'économies destiné à éponger une perte d'un milliard d'euros en 2018. — Photo : E.Soury-Lavergne, le JDE

Dans une situation délicate, après une année 2018 marquée par plus d’un milliard d’euros de pertes, le groupe nordiste Auchan avait annoncé des mesures drastiques pour redresser la barre. Parmi ces mesures, la fermeture de magasins déficitaires était évoquée, mais, promis, seuls des sites en Russie et en Chine étaient menacés. « La France ne sera pas concernée par des réductions d’effectifs ou des fermetures d’hypermarchés cette année », assurait ainsi, début mars, Edgard Bonte, le nouveau dirigeant d’Auchan Retail et président du directoire d’Auchan Holding.

Las, les mesures d’économie semblent depuis avoir été renforcées, puisque finalement, 21 sites français, de différentes tailles, vont être mis en vente cette année, annonce un communiqué du groupe publié le 30 avril.

21 sites et 723 salariés concernés

Au total, 13 supermarchés, 4 chronodrive, 2 Halles d’Auchan, 1 hypermarché et 1 centre de préparation Auchan Direct vont être fermés. Jugés "sans perspective réaliste de retour à la rentabilité", selon le communiqué, ces sites emploient 723 personnes. S’ils ne trouvent pas preneur, un PSE sera mis en place au sein du groupe, précise la direction.

Dans le détail, les sites mis en vente sont situés un peu partout en France, avec une forte concentration en région parisienne, où six enseignes sont concernées, dont le seul hypermarché de la liste, celui de Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis.

Dans les Hauts-de-France, berceau du groupe, trois supermarchés sont en passe d’être fermés ou de changer de mains : ceux de Marquette-lez-Lille (Nord), d’Arras (Pas-de-Calais), et d’Albert (Somme).

La liste des sites Auchan menacés

Les supermarchés de Faulquemont (Moselle), Tours et Esvres (Indre-et-Loire), Roanne (Loire), Marquette-lez-Lille (Nord), Arras (Pas-de-Calais), Perpignan (Pyrénées-Orientales), Mulhouse (Haut-Rhin), Rouen (Seine-Maritime), Albert (Somme), Athis-Mons (Essonne), Chevilly-Larue (Val-de-Marne), Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d'Oise).

Les chronodrive situés à Agen (Lot-et-Garonne), Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), Caen (Calvados), Vannes (Morbihan).

Les Halles d’Auchan de Meaux (Seine-et-Marne) et Bobigny (Seine-Saint-Denis).

L’hypermarché de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis).

Le centre de préparation Auchan direct de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Magasin Auchan
Le groupe nordiste Auchan a annoncé la fermeture de 21 de ses magasins et sites français, dans le cadre d'un plan d'économies destiné à éponger une perte d'un milliard d'euros en 2018. — Photo : E.Soury-Lavergne, le JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.