Nord

Distribution

Après s'être redressé, Auchan réinvente ses hypermarchés

Par Elodie Soury-Lavergne, le 10 mars 2021

Malgré la crise sanitaire, le distributeur nordiste Auchan a confirmé son redressement en 2020. Auchan Holding termine l'exercice avec un endettement net en baisse et une activité bénéficiaire. Un défi reste toutefois à relever : réinventer le format, dépassé, de l'hypermarché.

Après s'être redressé, le distributeur nordiste Auchan veut transformer ses hypermarchés en marketplace alimentaire et non-alimentaire.
Après s'être redressé, le distributeur nordiste Auchan veut transformer ses hypermarchés en marketplace alimentaire et non-alimentaire. — Photo : JDE

Le groupe nordiste Auchan redresse peu à peu la barre. Après avoir enregistré des pertes record en 2018, de l’ordre d’un milliard d’euros, le groupe a lancé un plan de retournement de son navire amiral, le distributeur Auchan Retail. Cette démarche, baptisée " Auchan 2022 ", commence à porter ses fruits. " Après deux ans, on peut considérer que le redressement de l’entreprise est un vrai succès, se réjouit Edgard Bonte, président d’Auchan Retail. La situation du groupe est assainie et son modèle économique renforcé. "

Des résultats en progression sur 2020

Malgré la crise sanitaire, Auchan Holding a publié un résultat net positif sur son exercice 2020, qui s’établit à 907 millions d’euros. La cession, en octobre 2020, de ses participations dans l’e-commerçant chinois Alibaba y a largement contribué. Cette opération a également permis au groupe de se désendetter. L’endettement net atteint ainsi 2,16 milliards d’euros en 2020, soit une réduction d’1,7 milliards d’euros par rapport à l’exercice 2019. En 2019, Auchan Retail avait déjà cédé ses activités en Italie et au Vietnam, " pays lourdement déficitaires et sans perspectives de redressement à court terme ".

Côté chiffre d’affaires enfin, l’exercice 2020 est moins satisfaisant pour Auchan Retail, qui réalise 31,63 milliards d’euros, soit un recul de 5,2 % par rapport à 2019. " Ce chiffre a été fortement touché par la baisse des ventes de carburant, soit 1 milliard d’euros en moins, et par l’impact des taux de change ", plaide Edgard Bonte. Sans quoi, il serait quasiment stable, avec - 0,2 % entre 2019 et 2020.

Le défi de l’hypermarché

Malgré tout, le distributeur doit encore relever un défi de taille. Celui de l’hypermarché, qui " reste le format le plus touché par la pandémie ", reconnaît Edgard Bonte. En France, ce format représente actuellement 75 % du chiffre d’affaires d'Auchan Retail. " Les hypermarchés dont le chiffre d’affaires recule le plus en 2020 sont les frontaliers ", souligne encore le dirigeant. Mais le modèle était déjà en perte de vitesse avant la crise sanitaire. La direction veut donc mettre un coup d’accélérateur sur la transformation de ce format de magasins. " Nous sommes convaincus que l’hypermarché doit devenir une marketplace physique, alimentaire et non alimentaire ", annonce Edgard Bonte. Autrement dit, l’hypermarché a vocation à accueillir d’autres enseignes, dans des corners dédiés. Après avoir mené des tests concluants ces derniers mois avec d’autres enseignes de la sphère Mulliez, comme Boulanger ou Decathlon, Auchan Retail va déployer ce concept de corners auprès d’agriculteurs, de producteurs, etc. En France, 85 magasins proposent déjà un espace textile seconde vie avec Patatam, une enseigne spécialiste de la vente de vêtements d’occasion.

Les hypermarchés vont également devenir des plateformes logistiques, stockant et livrant des produits destinés à être distribués à la fois dans l’hypermarché lui-même, mais aussi via le drive, à domicile directement, ou dans les Auchan Piéton. Ce dernier format, qui prend la forme de petits commerces urbains, le groupe compte en accélérer le déploiement. Un neuvième Auchan Piéton a récemment vu le jour à Valenciennes (Nord) et " la France en comptera 300 fin 2021 ". En 2020, la part de chiffre d’affaires du groupe réalisé en dehors des hypermarchés et supermarchés atteint désormais 8 %. L’objectif étant qu’il atteigne les 11 % dès 2022. La crise sanitaire aura d’ailleurs été un bel accélérateur de cette tendance puisqu’en 2020, Auchan Retail a vu son chiffre d’affaires numérique progresser de 620 millions, soit + 40 %.

Après s'être redressé, le distributeur nordiste Auchan veut transformer ses hypermarchés en marketplace alimentaire et non-alimentaire.
Après s'être redressé, le distributeur nordiste Auchan veut transformer ses hypermarchés en marketplace alimentaire et non-alimentaire. — Photo : JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail