Lille

Informatique

Advens s'impose dans la cybersécurité

Par Elodie Soury-Lavergne, le 20 novembre 2019

Fondateur et dirigeant d'Advens, Alexandre Fayeulle veut faire de sa société le leader européen de la cybersécurité, d'ici cinq ans. Avec un chiffre d'affaires de 20 M€, pour 200 salariés, celle-ci s'est déjà imposée sur le marché français.

D'ici cinq ans, Advens veut s'imposer comme leader européen de la cybersécurité.
D'ici cinq ans, Advens veut s'imposer comme leader européen de la cybersécurité. — Photo : Pixabay

Quand il fonde Advens à Lille, en 2000, Alexandre Fayeulle n’imagine pas devenir, près de 20 ans plus tard, le premier pure player français de la cybersécurité. « Je savais qu’il y avait un potentiel, mais je n’avais pas d’objectifs précis. Quand on entreprend, c’est qu’on a le goût de l’aventure, on ne sait pas ce qui va arriver… », indique cet ancien cadre du groupe informatique Bull, aujourd’hui à la tête d’une société au chiffre d’affaires de 20 M€, avec 200 salariés.

Une croissance annuelle de 25 %

Depuis ses débuts, Advens affiche une croissance rentable, qui « s’élève en moyenne à 25 % par an », souligne le dirigeant. Ces trois dernières années, la société a même doublé son chiffre d’affaires. Cette croissance, uniquement organique, est supérieure à celle du marché français de la cybersécurité, soit « 10 % par an environ », estime le dirigeant. Le développement d’Advens est donc en partie porté par le marché, en plein essor : « Pour les entreprises, il n’y a pas de développement économique sans numérique, et pas de développement numérique sans cybersécurité ».

Mais ce qui permet à la PME de faire la différence, c’est de s’être positionnée très tôt comme un pure player dans ce domaine : « Nos concurrents sont des grandes entreprises qui font de la cybersécurité en plus de leurs autres activités. Nous ne faisons que ça depuis 20 ans ». Advens a donc une expertise reconnue, qui lui permet de gagner de nouveaux clients par recommandations, ou de remporter des appels d’offres de plus en plus importants. La société a ainsi gagné, il y a un an, le marché du Ministère des armées, qui représente 2 M€ par an. Cet été, elle a remporté celui des établissements publics de santé.

Être leader européen

Fort de ces résultats, Alexandre Fayeulle a de fortes ambitions : « Dans cinq ans, nous voulons être le leader européen de la cybersécurité, avec un chiffre d’affaires de 50 M€ et 500 salariés ». Pour le moment, Advens compte près de 300 clients en France, des ETI et des grands comptes. Dans un souci de proximité, la PME a ouvert des bureaux à Paris (50 collaborateurs), Lyon (10 collaborateurs), Bordeaux (10 collaborateurs), en plus de son siège lillois (130 collaborateurs), et s’apprête à en ouvrir un de plus à Nantes. Elle franchira ensuite les frontières de l’Hexagone.

« D’ici deux ou trois ans, nous allons démarrer l’aventure en Europe, avec le Benelux, l’Allemagne ou l’Espagne. Il y a une place à prendre et nous sommes légitimes en tant que premier pure player français », affirme le dirigeant. À cette occasion, il compte réaliser de premières opérations de croissance externe : l’idée serait de racheter des entreprises dans les pays européens visés, plutôt que d’y démarrer de zéro. Alexandre Fayeulle envisage aussi des acquisitions en France, pour renforcer sa palette de compétences.

Jusqu’à présent, la société a autofinancé son développement. En 2016, le fonds Isai, spécialisé dans le développement numérique, est entré au capital de manière minoritaire : « Nous avions plus besoin de leurs conseils et de leur accompagnement que des fonds en eux-mêmes », précise le dirigeant, qui détient 60 % du capital.

D'ici cinq ans, Advens veut s'imposer comme leader européen de la cybersécurité.
D'ici cinq ans, Advens veut s'imposer comme leader européen de la cybersécurité. — Photo : Pixabay

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.