En bref

  • Hauts-de-France

    Numérique

    La fondation de la Caisse d'Epargne veut réduire la fracture numérique

    19 avril 2018

    Née en février 2018, la fondation d'entreprise Caisse d'Epargne Hauts-de-France lance son premier appel à projets, qui vise à réduire la fracture numérique. La fondation veut soutenir des actions innovantes qui forment aux usages numériques du quotidien, qui favorisent l'insertion dans les métiers du numérique de personnes éloignées de l'emploi et enfin, qui mettent à disposition des lieux favorisant échanges et apprentissages. Ouvert du 17 avril au 30 septembre 2018, cet appel à projets est doté de 400 000 €. L'annonce des résultats aura lieu fin novembre 2018. La fondation est dotée d'un budget de 2,2 M€, à mettre en œuvre entre 2018 et 2021.

  • Lille

    Financement

    3,5 M€ attribués pour le premier appel à projets de l'Université Lille Nord Europe

    19 avril 2018

    Labellisée I-Site il y a tout juste un an, l'Université Lille Nord Europe (ULNE) vient de clôturer avec succès son premier appel à projets. 23 lauréats ont été choisis parmi 112 dossiers déposés. Ils vont bénéficier, selon l'avancement de leur projet, d'un financement allant de 70 000 € à 200 000 €, pour une enveloppe totale de 3,5 M€. Une somme qui permettra notamment aux équipes de recherche de recruter des doctorants ou des post-docs pour les aider à approfondir leurs travaux, en médecine, en physique et chimie, ou encore en sciences humaines.

  • Normandie

    Infrastructure

    Jean-Luc Léger chef de file pour la promotion de la LNPN

    19 avril 2018

    Jean-Luc Léger, président du Ceser de Normandie, est le nouveau président de l'association pour la promotion de la Ligne nouvelle Paris Normandie (LNPN). Il succède à Francis Saint-Ellier élu en décembre 2015. La LNPN a été retenue dans la liste des investissements prioritaires nationaux, lors de la présentation du rapport du Conseil d'orientation des infrastructures en janvier dernier. "Notre objectif actuel est de permettre au projet d'accéder au stade de l'enquête publique et de consolider son financement", déclare Jean-Luc Léger.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement
  • Nantes

    Numérique

    Nantes parie sur une hausse de 4 millions d'euros des recettes de stationnement grâce à l'application d'Edicia

    19 avril 2018

    C'est une application qui fait espérer à la ville de Nantes une hausse de plus de 4M€ de ses recettes de stationnement. Elle est utilisée par les agents de surveillance de la voie publique pour vérifier que le stationnement a bien été réglé. Plus d’une centaine de villes en France dont La Roche-sur-Yon, Saumur, se sont aussi équipée de ce service développé par Edicia, une PME de Carquefou qui a triplé son CA de 2 à 6 M€ en un an avec cette nouvelle offre. Dirigée par Vincent Loubert, Edicia (40 salariés) travaille aussi de plus en plus avec les polices municipales américaines. 

    Sur le même sujet