• Ressources humaines

    Reconfinement : le gouvernement se satisfait de la mise en œuvre du télétravail, la menace de sanctions s'éloigne

    12 novembre 2020

    Les employeurs peuvent souffler. La menace de sanctions en cas de résistance au télétravail intégral s’éloigne. Sur la foi d’un sondage Harris Interactive, réalisé du 4 au 8 novembre, le gouvernement considère que les employeurs jouent le jeu, même s’il reste des « marges de manœuvre ». Ce qui le rassure : 70 % des actifs pouvant facilement poursuivre leur activité à distance étaient en télétravail… au moins partiellement, car, parmi eux, moins de la moitié (45 %) l’était à temps complet. Selon l’étude, 27 % des salariés français ont même dû venir en présentiel, à la demande de leur employeur, pour effectuer des tâches qui auraient pu l’être de chez eux. Pour autant, l’inspection du travail va rester « dans une logique de conseil et d’accompagnement, pour expliciter au maximum les règles », a fait savoir le ministère du Travail.

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos