• Agroalimentaire

    Prix de l’énergie : "en danger", les filières de l’agroalimentaire réclament un plan d’aide "à la hauteur des enjeux"

    16 novembre 2022

    Au tour de l’agroalimentaire de lancer son cri de détresse face au "coût exorbitant de l’énergie". Dans la lignée des SOS déjà envoyés par le commerce, le textile, puis l’artisanat, pas moins de 25 organisations interprofessionnelles se disent "en danger", dans un communiqué conjoint, et redoutent de ne plus pouvoir "assurer le maintien des chaînes agricole et alimentaire". Ces représentants des filières céréales, viandes, vins, fruits et légumes, fustigent "la faiblesse du système d’aide" français et les "distorsions de concurrence" qui en découlent, y compris entre voisins européens. Ils militent notamment pour "un plafonnement des prix du gaz et de l’électricité" dans l’Hexagone. Sans quoi, expliquent-ils, leurs entreprises devront répercuter les hausses sur leurs prix de vente ou, pis, "rationaliser leurs gammes et/ou réduire drastiquement leurs activités, voire les arrêter définitivement". D’où une menace sur "la compétitivité des produits français, et donc la continuité de l’approvisionnement du marché intérieur, ainsi que la compétitivité à l’export".

    Sur le même sujet

Les dernières infos