• Tourisme

    Pourquoi le plan "Destination France" ne soulève pas l'enthousiasme des entreprises du tourisme

    23 novembre 2021

    Les entreprises du tourisme pas convaincues par le plan "Destination France". Ce programme d’investissement est, certes, "un signe positif", mais à prendre avec "prudence", préviennent les 14 organisations professionnelles réunies au sein de la CAT (dont l’Umih, l’Anat, la FNTV ou les Domaines skiables de France). Le montant global d’1,9 milliard d’euros sur trois ans "ne suffira pas pour une relance solide et durable", juge la Confédération des acteurs du tourisme, après avoir souligné le poids des prêts remboursables (1,3 Md€) dans cette enveloppe. Et de réclamer "plus de visibilité sur les financements". Elle appelle aussi l’État à ne pas abandonner les aides d’urgence, "[telles] que la prolongation des PGE sur un plus long terme" - une piste déjà écartée par Bercy. Même sur le cap fixé par le gouvernement, la CAT émet des réserves : "La volonté de faire monter en gamme l’offre touristique ne doit pas se traduire par un durcissement des normes, une augmentation des coûts et des tarifs." Les organisations appellent donc à "poursuivre [le] travail", à l’occasion d’un "grand rendez-vous" à l’automne 2022. Autrement dit, après l’élection présidentielle.

Les dernières infos