• France

    Loisirs

    Pénalisés par le passe sanitaire, les acteurs de la culture et des loisirs appellent à l'aide

    27 juillet 2021

    Le passe sanitaire fait déjà des ravages. Plusieurs organisations montent au créneau pour dénoncer une "catastrophe industrielle", depuis la première étape de son extension, le 21 juillet. Pour le président du Syndicat national des espaces de loisirs, d’attractions et culturels (Snelac), "on est très près de tuer la saison sur beaucoup de sites". Dans Le Parisien, Arnaud Bennet évoque une chute de fréquentation de 20 à 50 %, et jusqu’à 70 % dans certains parcs. Il déplore notamment l'"imprévoyance politique" du gouvernement, qui empêche ces entreprises de réaliser des dépistages gratuits à leurs portes. Même détresse du côté de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), qui réclame "un soutien financier rapide et significatif de l’État" pour "compenser" les "conséquences négatives" de la mesure. Idem à la Fédération nationale des éditeurs de films, première à avoir tiré la sonnette d’alarme. Deux jours après l’instauration du passe dans les cinémas, qualifié de "coup de grâce", elle signalait une chute des entrées de 70 %. Et réclamait un "plan massif" pour aider des distributeurs de films "en danger immédiat, face à un enjeu de survie".

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos