• BTP

    Pas de retour à la normale avant 2023 dans le bâtiment, malgré le rebond attendu de l'activité et de l'emploi

    10 décembre 2021

    Le retour à la normale n’est pas pour demain dans le bâtiment. En 2021, l’activité devrait rester 5 % sous son niveau d’avant-crise, selon la Fédération française du secteur (FFB). Et la croissance attendue en 2022 (+4,3 %) sera encore insuffisante pour vraiment revenir à hauteur de l’année 2019. La crise du Covid-19 et les difficultés d’approvisionnement pèsent toujours sur la productivité, explique l’organisation. Une exception toutefois : l’amélioration-entretien (+2,7 % attendus), portée par les aides à la rénovation énergétique, devrait être complètement rétablie l’an prochain. Dans le logement neuf, en revanche, les professionnels redoutent une baisse des permis de construire. La faute au "surcoût de la RE2020, à la réglementation plus stricte des emprunts octroyés aux ménages et [la politique du] zéro artificialisation nette", a décrypté Olivier Salleron. Le président de la FFB se réjouit, en revanche, du dynamisme "paradoxal" de l’emploi (environ 60 000 créations cette année, +25 000 en 2022). Il est attribué, cette fois, "aux carnets de commandes très bien garnis", mais aussi au "remplacement des travailleurs détachés, rentrés dans leur pays d’origine".

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos