• Conjoncture

    Même moins coûteux qu'au printemps, le reconfinement repousse la perspective d'un retour à la normale à 2023

    06 novembre 2020

    Moins pénalisant que le premier, le deuxième confinement retardera quand même la reprise économique. Selon Euler Hermes, les dernières restrictions sanitaires devraient provoquer une perte d’activité de 16 % (deux fois moins qu’en mars-avril) et une contraction du PIB de 4,1 % au quatrième trimestre. La récession s’établirait à -10 % sur toute l’année (-7,6 % en zone euro), avant une croissance de 6,2 % en 2021 (+4,1 % en moyenne européenne). Mais la perspective d’un retour à la normale s’éloigne et n’est plus annoncée que pour début 2023. À noter que ces prévisions sont construites sur un scénario peu enthousiasmant, avec confinement jusqu’à mi-décembre, couvre-feu pour les Fêtes et maintien de mesures "strictes" en janvier-février.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos