• France

    Social

    L'inspection du travail prévoit le retour à la normale de ses contrôles en 2021

    12 mai 2021

    L’inspection du travail a levé le pied en 2020. Elle a réalisé 264 897 contrôles l’an dernier (-11,7 % en un an), soit 35 000 de moins environ. Les sanctions ont également été moins nombreuses, avec quasiment deux fois moins d’amendes notifiées (1 200 pour un montant de 6,8 M€). L’activité a été ralentie par les confinements de 2020, mais la crise du coronavirus a aussi élargi le champ d’action. L’inspection du travail a ainsi mené 63 610 interventions liées spécifiquement à la protection contre le Covid-19 et près de 9 000 autres contre les fraudes au chômage partiel. En 2021, les contrôles devraient revenir à leur niveau d’avant-crise (300 000 prévus). Parmi les priorités, l’égalité professionnelle, avec doublement des actions et ciblage sur les entreprises de plus de 50 salariés qui ont omis de déclarer leur index sur la parité salariale. La mobilisation contre le Covid-19 restera forte, de l’application des protocoles sanitaires et du télétravail ("un sujet compliqué", reconnaît l’administration), en passant par la fraude au chômage partiel. Les opérations sur le travail détaché, en revanche, seront moins nombreuses (-4 000), mais recentrées sur les secteurs et régions qui en sont le plus friands.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos