• Automobile

    L'État veut soutenir de nouveaux projets de R&D sur le véhicule du futur

    12 février 2021

    L’État passe la seconde sur le véhicule du futur. Après une première sélection l’été dernier, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) cible de nouveaux projets de R & D dans la mobilité en général, l’automobile en particulier. Les candidats doivent s’intégrer dans l’un des 5 axes identifiés : le véhicule électrique, à hydrogène ou connecté, ainsi que les matériaux innovants et la baisse des émissions de CO2. Pour une PME, les aides attribuées pourront couvrir 40 à 50 % des dépenses éligibles, en moyenne. Elles prendront la forme de subventions, complétées par des avances remboursables. Les dossiers doivent être déposés en ligne avant le 31 août à midi, mais une relève intermédiaire aura lieu le 19 mars. L’enveloppe globale de cet AMI, lancé dans le cadre du plan auto, n’a pas été communiquée. Elle sera financée par le PIA4. Ambition affichée : "Faire de la France l’une des premières industries productrices de véhicules propres au monde".

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos