• Transport

    Les transporteurs routiers ont retrouvé une activité solide fin 2021, mais l'inflation devient "insupportable"

    26 janvier 2022

    Le transport routier entrevoit le bout du tunnel, mais sa route reste parsemée d’embûches. Fin 2021, et pour la première fois depuis le début de l’épidémie de Covid-19, les entreprises du secteur se disaient satisfaites de leur activité des six derniers mois, selon la FNTR, leur fédération nationale. Mieux, l’activité devrait rester stable en ce début d’année… "mais elle n’est pas rentable pour autant", prévient l’organisation. La faute à des coûts de production "insupportables", gonflés par une "inflation généralisée". Elle est "en train d’anéantir les marges" des transporteurs et compromet "toute la stratégie de transition énergétique du secteur". Dans ces conditions, le gouvernement, les donneurs d’ordres et les consommateurs "devront prendre leur part", prévient la FNTR. Ce n’est pas tout : la fédération s’alarme aussi du "manque de conducteurs", de "l’allongement des délais de livraison", de la faiblesse de l’investissement des entreprises et même de la crise dans l’industrie des transports, laquelle retarde le renouvellement des flottes et l’approvisionnement en pièces de rechange.

    Sur le même sujet

Les dernières infos