• France

    Financement

    Les TPE-PME du BTP et de l'industrie plus exposées aux faillites que dans le tourisme et la culture, surprotégés pendant la crise

    30 septembre 2021

    Le risque d’une explosion des faillites (hors effet de rattrapage) s’éloigne bel et bien… mais pas pour tout le monde. "Une vigilance particulière" doit être maintenue à l’égard des TPE-PME de la construction, l’industrie manufacturière, l’information-communication et l’hébergement-restauration d’Île-de-France, selon le Conseil d’analyse économique (CAE). "Le retrait des aides dans ces secteurs doit se faire avec prudence", ajoute cet organe rattaché à Matignon. Pour parvenir à cette conclusion, il s’est plongé dans les comptes bancaires de 115 000 entreprises, de novembre 2019 à août 2021. À la clé, quelques surprises. Ainsi, les TPE, dans une situation financière plus favorable pendant la crise qu’avant, "semblent avoir été mieux protégées que les PME", surtout si elles faisaient partie des secteurs protégés du tourisme (dits S1). Le CAE y voit l’effet du fonds de solidarité et d’une "possible surcompensation". De même, en août, la part de TPE-PME en "situation financière très faible" était en "très forte" hausse dans la construction… mais en repli dans l’hébergement-restauration ou les arts et spectacles. Deux secteurs en première ligne de la crise qui ont été, à ce titre, davantage soutenus par l’État.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos