• France

    Conjoncture

    Les TPE-PME abordent 2022 avec confiance, malgré un redressement plus lent qu'espéré

    06 janvier 2022

    Les TPE-PME plutôt confiantes pour 2022, malgré des incertitudes persistantes. Fortes d’une année 2021 plus solide que prévu (+7 % de CA attendu), elles sont désormais 65 % à juger leur trésorerie suffisante pour affronter la crise du coronavirus (+12 points en un an), selon une enquête de Bpifrance Le Lab, menée en novembre. Preuve d’optimisme, 53 % envisagent d’investir cette année (un plus haut depuis 2010). Et pourtant, le retour à la normale semble s’éloigner : 41 % pensaient pouvoir l’atteindre dès 2021 (-5 points en six mois) et 25 % l’envisagent en 2022 (-3). C'est que plusieurs obstacles se dressent sur la route du redressement. D’abord, la fin des aides d’urgence, redoutée par 35 % des TPE-PME, car source potentielle de nouvelles difficultés financières. Ensuite, les difficultés d’embauche, signalées par 82 % des entreprises (+7 points). Enfin, et surtout, les tensions d’approvisionnement. Elles touchent les deux tiers des 5 010 entreprises interrogées. Avec de nombreuses conséquences : allongement des délais de livraison (à 78 %), hausse du prix des matières (75 %), comme du transport (49 %)… D’où la volonté, dans 66 % des cas, de répercuter ces augmentations sur le prix de vente… "ce qui pourrait alimenter plus durablement les tensions inflationnistes".

Les dernières infos