• Gestion

    Les retards de paiement jouent un rôle "modéré" dans les défaillances d'entreprise

    26 février 2020

    Les retards de paiement ont "un impact certain mais relatif" sur la survie des entreprises, d’après la Banque de France. Elle a calculé que la probabilité de faillite augmentait de 25 % chez les fournisseurs réglés au-delà du délai légal de 60 jours. Et de 40 % si le retard excède un mois (soit un paiement au-delà de 90 jours). Mais seules 8 % des entreprises défaillantes ont été exposées à ce risque en 2017, évalue l’institution. Elle l’explique par le fait que la durée des délais de paiement dépend plus de "facteurs sectoriels et stratégiques" que de la situation financière des sociétés. Il apparaît ainsi que "la défaillance est davantage liée à une dégradation de la solvabilité, la liquidité ou la rentabilité qu’à la longueur des délais clients".

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos