• Environnement

    Les entreprises de l'agroalimentaire, du numérique et du textile incitées à se mettre à l'écoconception

    12 mars 2021

    Après le constat général, le ciblage sectoriel. Face au développement modéré de l’écoconception dans les entreprises, l’Ademe a décidé de recentrer ses efforts sur trois secteurs : le numérique, l’agroalimentaire et la mode. Chacun bénéficie désormais de conditions particulières pour accéder à ses aides au financement de diagnostics (jusqu’à 70 % des dépenses couvertes) et d’investissements (jusqu’à 55 %), dédiés à "l’amélioration de la performance environnementale" de leurs produits et services. L’Agence de la transition écologique cherche ainsi, entre autres, à moderniser les outils de transformation dans l’alimentaire et à financer des innovations de rupture dans la tech, aussi bien qu’à développer des produits bio, ou la production durable de textiles, comme celle d’équipements et de services numériques. Les deux dispositifs restent toutefois ouverts aux autres secteurs. Les dossiers sont étudiés au fur et à mesure de leur dépôt, jusqu’au 31 décembre 2022 au plus tard.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos