• France

    Procédure collective

    Les chefs d'entreprise abandonnent de plus en plus leur activité sans attendre la cessation de paiement

    20 juillet 2021

    Les dirigeants d’entreprise jettent l’éponge. Alors que les défaillances restent anormalement faibles, les radiations du Registre du commerce et des sociétés (RCS), elles, explosent : +27,6 % en un an, au premier semestre 2021 (hors Alsace-Moselle et Outre-mer), selon le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce. Et même +97,4 % en Hauts-de-France ! Or, il s’agit, dans 53 % des cas, "d’un choix volontaire du chef d’entreprise". Ce motif représente 69 609 radiations (+32 %). L’étude y voit une volonté du dirigeant "d’éviter la cessation de paiement et l’ouverture d’une procédure collective" (laquelle n’explique plus que 29,5 % des dossiers, en baisse de 7,5 points). S’y ajouterait un possible "effet d’aubaine" pour des sociétés en difficulté avant la crise : elles profiteraient des aides d’État pour "[éponger] leurs dettes", ainsi que des reports de charges pour disparaître dès à présent. Ce boom des radiations se traduit, enfin, par une hausse de l’âge moyen des sociétés disparues (12 ans, +6 mois par rapport à 2019), preuve que la crise fait aussi des ravages dans "des entreprises solides et installées".

Les dernières infos