• France

    Conjoncture

    Le troisième confinement a fait caler une partie de l'industrie et la plupart des services

    12 mai 2021

    Le troisième confinement moins brutal que prévu. Comme l’Insee avant elle, la Banque de France estime la perte d’activité à -6 % en avril (au lieu des -7 % initialement attendus), après -5 % en mars (chiffre qui s’est dégradé, lui, d’1 point). La levée des restrictions sanitaires devrait permettre de revenir à -4 % en mai. Le confinement n°3 aura quand même marqué un coup d’arrêt, pour les 8 500 entreprises interrogées entre le 28 avril et le 5 mai. C’est le cas en particulier dans l’automobile (rechute d’activité de 4 points en avril, sous son niveau de novembre), la chimie et la location (-4 points chacun), la publicité (-6) et, encore plus, la pharmaceutique et les services à la personne (-8 points dans les deux cas). Déjà affaiblis, l’hébergement et la restauration se sont enfoncés davantage dans la crise, mais le déconfinement devrait leur permettre de rétablir leur activité, respectivement, à 31 et 24 % de la normale. Un seuil extrêmement faible, mais déjà deux fois supérieur à celui du mois d’avril.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos