• France

    Ressources humaines

    Le paradoxe du télétravail, plébiscité mais porteur de risques psychosociaux

    11 juin 2020

    Le double visage du télétravail, mis en lumière par un sondage d’OpinionWay. Côté pile, un mode d’organisation plébiscité : 85 % des 2 000 salariés interrogés fin mai souhaiteraient le maintenir après la crise du coronavirus. D’autant qu’une majorité s’est estimée autonome à domicile (70 %) et a réussi à concilier vies professionnelle et personnelle (68 %). Côté face, une dégradation notable du travail en lui-même : plus haché (pour 60 %) et plus répétitif (54 %), il s’accompagne d’un trop-plein d’informations (66 %) et davantage de réunions (60 %). D’où cette mise en garde du cabinet Empreinte Humaine, partenaire de l’enquête : "Le télétravail génère un risque psychosocial fort quand il est néo-taylorisé et quand le management ou les relations ne sont pas adaptés."

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos