• France

    Juridique

    L'action de la Répression des fraudes entravée par la crise du coronavirus en 2020

    23 avril 2021

    La Répression des fraudes (DGCCRF) fait sa transition numérique. Crise sanitaire oblige, elle a réduit ses contrôles physiques en 2020 (94 000 établissements visités, -5,5 % en un an), mais les a multipliés sur le web (20 700 sites visés, +38 %). Pour autant, ses sanctions sont en chute libre. Près de deux fois moins d’amendes administratives ont notamment été prononcées. Leur montant cumulé (16,1 millions d’euros) chute même de 58,7 %. Et pourtant, les fraudes ne manquent pas sur la Toile. Sur les places de marché en ligne, par exemple, 54 % des produits sont non-conformes, dont un tiers dangereux, a découvert la DGCCRF. Mais le numérique prend aussi une place grandissante dans l’arsenal de la Direction générale de la concurrence. En témoignent ses deux nouvelles plates-formes : SignalConso a reçu plus de 50 000 signalements de consommateurs à l’encontre d’entreprises, depuis son déploiement national en février 2020 ; RappelConso vient de voir le jour pour centraliser tous les rappels de produits dangereux.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos