• France

    Conjoncture

    La reprise économique freinée dans son élan, après un été 2021 moins bon qu'il n'y paraît pour la France

    21 septembre 2021

    Le redressement post-épidémique s’annonce décevant dans l’Hexagone, selon Euler Hermes. Moins optimiste que l’Insee et la Banque de France, l’assureur-crédit s’attend à 5,6 % de croissance en 2021 (+0,2 point par rapport au printemps dernier), et 3,4 % en 2022 (-0,2 point), contre 4,2 % dans la zone euro. C’est que l’été a réservé 4 mauvaises surprises à la France : l’érosion "paradoxale" de la confiance des ménages, attribuée aux craintes de hausse du chômage et des impôts ; le retour à la normale incomplet dans les services, d’autant qu’il s’est fait "aux dépens de la consommation de biens" ; le manque de main-d’œuvre, qui pourrait durer et peser notamment sur l’agroalimentaire, l’hébergement-restauration et la santé. L’export devrait, par ailleurs, rester à la traîne, alors que la reprise du commerce mondial s’annonce solide (+8 % en 2021, +6 % ensuite). À ce sujet, "la normalisation des capacités de transport maritime n’interviendra probablement pas avant 2023", d’où des prix et des approvisionnements encore sous tension l’année prochaine, avertit Euler Hermes.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos