• France

    Conjoncture

    La perspective d’une croissance forte en 2021 mise à mal par le troisième confinement

    07 avril 2021

    La France ne sortira pas indemne de son troisième confinement. Le train de mesures sanitaires, mises en place en avril, lui coûtera 1,5 point de PIB au deuxième trimestre, estime Euler Hermes. Un rebond est toutefois espéré à partir de juillet-août, sous réserve que la vaccination progresse, les restrictions s’allègent… et que l’épargne des ménages alimente leur consommation. Le pays pourrait aussi profiter du méga-plan de relance américain, à travers une hausse de ses exportations industrielles (pharmaceutique, transports, agroalimentaire), évaluée à 9 milliards d’euros sur deux ans. Pour autant, l’assureur-crédit anticipe une croissance française moins forte qu’espéré en 2021, à 5,4 % (0,8 point de moins que sa précédente prévision, quand le gouvernement vise désormais 5 %). L’Europe ferait encore moins bien (+4 %), d’où un retour à la normale attendu au premier semestre 2022…"quasiment un an plus tard que les États-Unis", note Euler Hermes.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos