• Industrie

    La fusion entre Alstom et Siemens rejetée par Bruxelles

    06 février 2019

    Le "champion franco-allemand de la construction et de la signalisation ferroviaires" a du plomb dans l'aile. La Commission européenne met son veto à la fusion entre le français Alstom et l'allemand Siemens, a-t-elle annoncé le 6 février. Elle "interdit la concentration", jugeant que les entreprises "n’étaient pas disposées à remédier aux importants problèmes de concurrence (...) relevés". Alstom et Siemens, qui peuvent faire appel de cette décision, avaient acté leur projet de rapprochement en septembre 2017 et prévoyaient de peser quelque 15 Mds€ de chiffre d'affaires. Alstom (8 Mds€ de CA) est présent en France à travers 12 sites et 9 000 collaborateurs.

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos