• Ressources humaines

    La "charge mentale" des cadres reste lourde, particulièrement chez les mères de famille

    22 juin 2021

    Les cadres n’arrivent toujours pas à décrocher de leur travail. Ils sont 92 % à y penser sur leur temps personnel, selon le baromètre de la "charge mentale professionnelle", réalisé par l’Ifop pour Mooncard, auprès de 1 003 personnes, du 22 avril au 3 mai. Une proportion stable depuis 2019. L’étude identifie, cette fois, les plus exposés à ce qu’elle définit comme un "encombrement psychologique". En première ligne, les mères de famille : 44 % ont souvent l’impression qu’elles ne vont "pas s’en sortir" (c’est 13 points de moins chez les pères). Également concernés les jeunes : 43 % des moins de 35 ans admettent des difficultés à concilier vies personnelle et professionnelle (+18 points par rapport aux plus de 50 ans). Le télétravail a aussi pesé. Il rend les réunions beaucoup plus "pénibles" pour 65 % des personnes en distanciel intensif (+19 points sur leurs collègues en présentiel)… mais favorise aussi les moments coquins ! Un tiers des télétravailleurs à 100 % se sont laissés aller à des relations intimes sur leurs heures de bureau. Mais l’inverse est aussi vrai : 16 % des cadres pensent encore au travail pendant l’amour, assure l’étude.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos