• France

    Restauration

    Freinée par les restrictions sanitaires, l'hôtellerie-restauration réclame à nouveau des aides d'urgence renforcées

    11 janvier 2022

    Les restrictions s’enchaînent, l’hôtellerie-restauration en souffre. Selon quatre organisations professionnelles (Umih, GNI, GNC et Snrtc), les dernières mesures sanitaires ont provoqué une chute, à la fois, de leurs réservations et de leur chiffre d’affaires. Ainsi, la perte de recettes serait d’au moins 50 % pour environ la moitié des 744 hôtels, bars et restaurants sondés les 4 et 5 janvier. Une proportion qui grimperait jusqu’à 90 % chez les traiteurs (41 professionnels interrogés). Or, les représentants du secteur confirment, par le biais d’une autre étude, avoir déjà subi un "tsunami d’annulations" en décembre, dans la foulée des annonces gouvernementales de l’époque (incitation au télétravail, limitation des moments festifs en entreprise, etc.). En conséquence, ils réitèrent leur appel à "muscler" les aides d’urgence (aides sur les coûts fixes, activité partielle, exonérations de charges). Ce que le ministre de l’Économie a exclu dans l’immédiat. Bruno Le Maire préfère attendre la fin du mois, afin de prendre une décision "sur la base de chiffres précis".

Les dernières infos