• France

    Conjoncture

    Forte hausse du coût du travail au deuxième trimestre 2020, sous l'effet de la crise du coronavirus

    16 septembre 2020

    L’épidémie de coronavirus a gonflé le coût du travail. Au deuxième trimestre, l’indice de l’Insee qui le mesure (l’ICT, établi à partir des salaires hors charges du secteur marchand non-agricole, hors services aux ménages) a progressé de 6,7 % en un an (+2,8 % en trois mois). Cette évolution reflète le recours massif au chômage partiel, lequel a abouti à ce que "les salaires reculent moins que les heures rémunérées". Le temps de travail moyen par salarié s’est ainsi effondré de quasiment 20 % sur un an. La baisse de l’indemnisation de l’État, en juin, s’est traduite, elle, par un reste à charge de 400 millions d’euros pour les entreprises. Deuxième facteur : la "prime Macron", élargie à la faveur de la crise, a été versée plus tardivement qu’en 2019 (450 M€ au premier trimestre, 1,2 Md€ au deuxième). Enfin, charges comprises, l’ICT progresse un peu plus lentement (+6 %), du fait, cette fois, des exonérations de cotisations sociales inscrites dans les plans de soutien sectoriels, pour un montant estimé à 2,2 milliards d’euros.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos