• France

    Financement

    Finalement, la crise du Covid-19 n’a pas fait exploser les délais de paiement

    24 juin 2022

    Les délais de paiement interentreprises en dérapage contrôlé. En 2020, les retards ont représenté 11,4 jours de chiffre d’affaires, selon l’observatoire public en charge du sujet. Un chiffre en baisse de 0,3 jour en un an, malgré la crise du Covid-19 ! Cette moyenne dissimule toutefois de vives tensions dans les secteurs exposés à la pandémie, comme l’hébergement-restauration (délais fournisseurs allongés de 2,4 jours). En dépit du contexte, les PME ont amélioré leurs pratiques : 73 % ont réglé leurs factures dans les temps (+1 point), avec une durée moyenne de 48,8 jours (-0,2). Tout l’inverse des grandes entreprises, toujours moins ponctuelles (41 % l’ont été, -4 points) et plus longues à payer (70,9 jours, +2,3). Or, ce problème récurrent pourrait être aisément réglé, "pourvu qu’elles en aient la volonté". De leur côté, les pouvoirs publics se veulent exemplaires. En 2021, le délai de paiement de la commande publique de l’État s’établissait à 17,5 jours en métropole (+0,3 en un an, mais -1,9 par rapport à 2019), ceux des collectivités locales ont poursuivi leur baisse (sauf les Régions). Pour 2022, l’observatoire appelle à "la responsabilité", vu les "fortes incertitudes liées à la guerre en Ukraine et les problèmes d’approvisionnement".

    Sur le même sujet

Les dernières infos